Historique : mi-mars 2015 le monde a changé et ça ne se voit pas encore!

Les BRICS ont signé

 Mi-mars 2015 est à marquer d’une pierre blanche. Le monde a connu les plus grands changements de son histoire depuis la fin du féodalisme à la Révolution française.

Ca ne se ressent pas encore, mais les effets seront bien là dans l’avenir, de plus en plus prégnants.


La Chine change le monde

Rien que ça, la Chine a fondé une nouvelle banque mondiale, dotée de 50 milliards d’euros, et en appelle à toutes les nations à venir la rejoindre. Elle drague tout particulièrement l’Europe, dont elle sait bien que les nations ne pourront répondre à son appel…quoique!

La Grèce vient de faire un pied-de-nez à l’Eurogroupe en votant la loi anti-pauvreté malgré son opposition. Imaginons (je dis bien « imaginons ») que l’Eurogroupe persiste sur sa voie et que cela amène la Grèce a abandonner l’Euro ? Si on prend en considération les gigantesques investissements déjà réalisés par la Chine actuellement et les yeux doux que la Russie lui fait, on peut imaginer que la Grèce change de camp pour abandonner une Europe qui ne ressemble pas à celle que veulent les peuples.

Si un tel phénomène se produisait, il se pourrait que l’Italie, surendettée et traditionnellement à gauche, ainsi que le Portugal et l’Espagne, suivent…qu’adviendrait-il alors de l’Europe?

La Chine est donc bel et bien en train de changer le monde…et c’est la Grèce qui tient le couteau par le manche, même si l’Eurogroupe prétend le contraire.

Les BRICS continuent leur petit bonhomme de chemin

Bien sûr, le Brésil connaît une période troublée. L’Inde est à un tournant. La Russie connaît une -petite- crise du rouble. La Chine n’a plus « que » 7% de croissance…il n’empêche, ils viennent de fonder leur propre « FMI ».

Si l’Eurogroupe ne fait pas preuve de souplesse, la destinée de la Grèce est toute tracée et Tsipras n’hésitera pas, soutenu par son peuple, à rejoindre le club à Poutine, qu’il a d’ailleurs déjà soutenu officiellement plusieurs fois sur la Crimée et sur l’Ukraine.

La Grèce n’est donc pas la cigale de la fable que l’on veut nous faire croire et ne se trouve pas fort dépourvue à l’aube de son hiver économique.

Ce n’est que le début

D’accord d’accord…mais nous allons tout droit vers non plus une nouvelle émergence d’un « bloc de l’Est », mais l’émergence d’un monde divisé en deux camps : les BRICS et ceux qui les ont rejoint…et l’Occident!

Le Venezuela ne peut vraisemblablement que rejoindre les BRICS, ainsi que tous les autres pays de la Révolution bolivarienne. Et ces nations disposent d’une considérable ressource naturelle mal exploitée et la Chine, la Russie et l’Inde disposent de la technologie nécessaire pour les aider à l’exploiter.

Ca peut sembler aberrant, mais dans un monde aussi vaste, où l’Occident ne représente que 17% de la population mondiale, il pourrait se retrouver…isolé!

Un peu comme un parisien à Paris, quoi…

Une fonction unificatrice

Toutefois, dans le processus de mondialisation, c’est une avancée considérable.

A l’origine étaient des économies disparates, puis émergèrent des groupements, des associations, d’idées, de nations, qui s’unifièrent puis fondèrent la Terre…

A terme, comme les familles se sont organisées en clans, puis les clans en villages, puis les villages en régions, les régions en nations, les nations en Etats-Unis d’Europe, d’Amérique, d’Asie et, bientôt, d’Afrique, ces deux blocs, un jour, se rencontreront et finaliseront le processus de la mondialisation. Associant tous les Etats-unis du monde en une entité terrienne.

Un jour le monde sera unifié…un jour…

En attendant, le monde change

27 pays ont déjà rejoint « l’AIIB » (Asiatic Investment Infrastructur Bank) et la Suisse et le Luxembourg ferment la marche de ces pays qui forment désormais le comité des fondateurs. D’autres pays ne manqueront pas de suivre derrière, mais en tant que simples bénéficiaires.

Où cela prête à rire, c’est l’inquiétude des américains, qui se préoccupent de sa capacité à veiller au respects des « sévères normes financières » et au respect des « normes sociales et environnementales » ainsi que « la surveillance de la corruption »…on croit rêver là…la merde qui se fout du pot!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *