Il faut dépénaliser toutes les drogues

Le gouvernement français a décidé de mettre à l’amende les fumeurs de joints, il ne veut pas dépénaliser.

Complètement absurde, une politique non seulement très très coûteuse, mais aussi parfaitement inefficace en plus de générer de la criminalité.

Oui, c’est l’Etat, par sa traque acharnée contre les trafiquants qui génère les trafics et la criminalité latérale induite.

Edit : Konbini nous livre justement une interview en 4 parties d’un dealer en prison qui n’a rien d’un criminel, les deux premières parties sont parues, les suivantes seront ajoutées par la suite : partie 1 « il faut sortir du cliché du dealer sans foi ni loi » , partie 2 « la politique répressive génère de l’inégalité et de la violence »

Dépénaliser, c’est réduire l’intérêt même de la drogue

Au-delà du cannabis, toutes les drogues doivent être dépénalisées. La lutte coûte une fortune et est parfaitement inefficace. Plus on y met de moyens et plus le risque pour les trafiquants est élevé et donc plus le prix de la drogue augmente, donc plus ça intéresse de monde. Et plus les junkies ont de la peine à trouver l’argent pour leur dose alors plus ils agressent. Et si on arrête un trafiquant et qu’on ne le relâche pas dans la foulée, c’est un subalterne qui prend la relève et à la sortie du premier c’est un règlement de compte de rue.

Tout ceci est absurde, c’est près de 10 milliards qui s’en vont dans la lutte, générant l’essentiel de la criminalité et occupant l’essentiel du temps de travail des forces de l’ordre et ça alors que ça ne fait qu’empirer; Qu’on cesse la lutte contre la drogue en la dépénalisant. Le risque devenant nul si on en transporte peu, son prix va s’effondrer, ce qui réduira l’attrait du trafic et donc diminuera l’offre. Les junkies n’auront plus besoin d’agresser pour se payer leur dose et comme elle sera plus difficile à trouver ils devront se rabattre sur les solutions légales et donc chercher de l’aide, ce qui diminuera la consommation globale.

Des économies de tous les côtés

Moins de ressource policière gaspillée, des milliards économisés, moins de trafiquants partout, moins de violence, moins de criminalité, moins de junkies…

Comme de juste, il suffit de regarder l’infographie pour remarquer qu’aux Pays-Bas, où le cannabis est toléré, la consommation est beaucoup plus faible qu’en France ou en Espagne où la traque y est acharnée. Que dire de l’Italie, qui ne se pose pas la question, n’ayant tout simplement pas les moyens d’une telle répression, le cannabis n’intéresse pas grand-monde. Le Portugal, en vert pâle lui aussi, à dépénalisé toutes les drogues depuis longtemps avec un succès fulgurant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *