La COP21 est le contraire de ce qu’il faut faire

Les chefs d’Etat se sont entendus entre eux avec les puissants de ce monde, industriels, banquiers, financiers, pour se retrouver entre eux, à huis clos, pour discuter de l’oppression qu’ils vont nous faire subir pour drainer l’argent de la poche des pauvres vers celle des riches. via le greenwashing qui permet par la même occasion de amortir le nucléaire sur 50 ans (!!!), ce qui est un des véritables objectifs de la COP21.


Concrètement, nous sommes déjà dedans depuis un moment

Depuis un certain temps déjà la dictature écologique sévit, via tout un tas de réglementations drastiques. L’assainissement hors réseau d’égoût, par exemple, il vous est imposé, vous devez faire intervenir un expert, qui établit un rapport avec une « solution », à partir duquel on vous délivre un permis de construire et un délai pour la mise en application. Lors de la construction, vous devrez payer un délégué du SPANC (160€) qui viendra vérifier le bon respect de la conformité de l’installation par rapport aux plans de l’expert. Le coût va de 6000€ à 12000€, parfois beaucoup plus lorsqu’on vous impose une ministation d’épuration automatique où là ça peut exploser.

En 2000, il y a juste 15 ans, un homme pouvait mettre sa famille à l’abri pour 50’000F. Pour ce prix, aujourd’hui, on a juste l’assainissement, ne reste plus qu’à acheter le terrain et construire la maison.

Et hors de question de vous y soustraire, les sanctions pour « pollution » peuvent être très lourdes. Et si vous n’avez pas les moyens, pas de problème, tout est prévu, il existe des tas d’aides, vous pourrez par exemple faire un « PTZ », un « Prêt à Taux Zéro », autrement dit, un prêt dont les intérêts sont payés par les impôts. Intérêts qui seront payés une seconde fois tout au long de votre vie grâce à la hausse de votre impôt foncier, les travaux effectués venant grever votre valeur cadastrale du coup bien documentée, puisque vous l’avez fait par un prêt travaux dans lequel vous avez scrupuleusement documenté chaque amélioration, histoire de faciliter la vie de l’agent fiscalisateur.

Et si vous n’obtenez pas le prêt parce que vous n’avez pas les moyens de le rembourser, là encore tout est prévu et ne pose aucun problème : vous n’êtes pas propriétaire, voilà tout!

Des « aides à l’écologie », finalement, c’est quoi? Ca rassemble quels acteurs?

  1. L’Etat, bien sûr… le complice aurais-je dû dire… ;
  2. Les propriétaires, obligés d’acheter à prix d’Or tout un tas de produits fabriqués par des industries possédées par les riches ;
  3. Les riches, qui encaissent les bénéfices des contraintes imposées ;
  4. Le public, qui paie les impôts qui serviront à subventionner les aides pour que les riches puissent encaisser (comme pour les APL, dont le rôle est de garantir qu’il est possible de louer les logements même en facturant la construction trop cher). Public dont font partie les propriétaires qui, du coup, paient des impôts pour financer l’aide qu’on va leur obliger à accepter pour réaliser les travaux auxquels on les contraints, permettant aux riches de gagner de l’argent en masse qu’ils pourront ensuite planquer dans une forteresse fiscale quelconque (pour donner un chiffre, sur 10’000€ dans l’économie, 8€ sont fraudés).

Des solutions sciemment éludées

Avez-vous vu ou entendu autre chose dans la bouche des politiques, du GIEC, de l’environnement médiatique (comme Nicolas Hulot, par exemple) que la solution, sans cesse ressassée est de produire moins de CO2? D’isoler les logements? D’acheter des véhicules ou des chauffages plus propres? De payer une taxe carbone?

Il ne se passe pas un jour sans que je ne tombe sur une invention consistant à exploiter le CO2 en ressource naturelle pour en produire de l’énergie ou de la matière :

Avez-vous vu ou entendu une seule fois parler de ces options consistant à DETRUIRE le CO2 en l’exploitant commercialement au lieu d’exploiter le peuple en le soumettant à des contraintes?

Non, bien sûr que non et pour cause, l’objectif n’est pas le réchauffement en tant que tel, mais qu’il rapporte à ceux qui fabriquent les produits labellisés « greenwashing ».

Pourtant, il est facile d’imaginer les quantités de CO2 que nous résorberions en activant ces technologies. Nous avons émis le CO2 essentiellement par le pétrole et le charbon au début du XXème siècle alors que nous n’étions que deux milliards. Et notre population et nos besoins ont augmenté progressivement. Aujourd’hui, nous commencerions immédiatement à consommer le CO2 pour répondre aux besoins de 7 milliards d’individus.

Lorsque nous entendons que la technologie ne pourra pas résoudre le problème, dans une certaine mesure, je veux bien, mais elle est clairement la solution la plus puissante de toutes, bien avant les contraintes sociales qui ne pourront que pousser vers un monde où les puissants voleront dans des jets pour se retrouver et discuter de nos intérêts pendant que nous irons à vélo pour ne pas polluer.

Combien ça coûte? 

LA question…combien vont nous coûter les décisions de la COP21?  Bon nombre se posent la question.  Une question pour le moins absurde si on considère que la transition écologique sera la prochaine source de croissance pour le XXIème siècle, comme nous avons eu le Consumérisme au XXème siècle.

En réalité, il est question de coût exclusivement en raison du fait qu’il s’agit d’imposer un diktat visant à enrichir les riches, un débat duquel les masses sont grossièrement extraites ainsi que le devenir économique de la transition. Mais si la transition écologique reposait sur la transition sociétale, à savoir que le peuple finance lui-même les objets de la transition. Ainsi, en parallèle de contribuer à l’écologie, chacun perçoit les fruits de son investissement, ce qui entre également dans la constitution du futur revenu individuel à l’aune de la disparition du travail qui impose également la transition sociétale.

Le problème, c’est que c’est le GIEC, le bras armé des lobbys, qui commande. Tout ce qui n’est pas d’accord avec le GIEC est réprimé durement. Des milliers de scientifiques tenant des thèses complémentaires de celles du GIEC se plaignent d’avoir vu leurs conférences annulées, leurs fonds de recherches raccourcis ou supprimés, de ne plus être invités dans les médias, le GIEC a carrément les moyens de l’OMERTA!

La COP21 n’apportera aucune réponse mais engendrera une violente opposition

Il appartiendra au peuple de se défendre contre l’oppression, refuser la dictature, exiger ses droits les plus élémentaires. Ce n’est pas aux riches de décider de ce qu’ils nous vendent, c’est d’ailleurs parfaitement contraire à la notion de capitalisme, qui repose sur le marché, qui doit être libre et non régulé, ce qui signifie que l’on ne vend que ce qui est acheté et non pas qu’on décide de ce qui doit être acheté.

Non, c’est au public de décider de ce qu’il achète, c’est au public de tracer sa voie. Si le public avait ce pouvoir, la transition écologique se ferait toute seule. Les activités polluantes auraient de grandes difficultés à se financer alors que les plus écolos trouveraient facilement à se financer et ce à n’importe quelle échelle. Une centrale à charbon ne trouverait plus d’argent, alors qu’une centrale houlomotrice ou hydraulique trouverait facilement la somme demandée.

Si la COP21 avait été sincère…

Si elle avait été sincère, elle n’aurait pas ressemblé à ça : quelques puissants qui se rencontrent, se gobergent dans des restos sympas, discutent entre eux des sommes qu’ils vont soustraire aux peuples et se partager.

Une COP21 honnête, ce n’est pas une valse des valises…

Si elle avait été sincère, à l’échelle des changements sociétaux que nous impose le climat, elle n’aurait pas été une petite manifestation intimiste pour quelques riches oligarques, elle aurait été à l’échelle d’une ville, éventuellement érigée pour l’occasion, sur plusieurs années, avec des expositions, des foires, des conférences publiques, où les inventeurs, les créateurs d’entreprises, pourraient présenter leurs solutions, où les politiques pourraient haranguer leurs foules de leurs promesses, une organisation où le huis clos serait banni!

1 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *