La génération Y est beaucoup plus terre-à-terre que la Génération X

Le taux d’analphabètes en 1900 était proche de 80%.

Et parmi ceux qui avaient acquis la lecture et l’écriture, pour l’essentiel, ce n’étaient que des acquis basiques. La situation a un peu changé et les capacités cognitives ont explosé au cours du XXème siècle et ça se voit.


L’analphabétisation a disparu

Aujourd’hui, en Occident en tous cas, quasiment 100% de la population sait lire et écrire, même si l’acquis est basique pour 80% de la population qui ne comprend pas ce quelle lit au-delà du seuil élémentaire de lecture et ne parvient qu’à se faire comprendre par une écriture simple.

Ce qui signifie qu’à défaut d’échanger sur des sujets a des niveaux élevés de complexité avec tout le monde, il est aujourd’hui possible d’échanger avec tout le monde sur la plupart des sujets de société en adaptant le niveau.

Un fait unique pour l’Humanité

Jamais dans l’Histoire de l’Humanité il n’a été envisageable de permettre au si grand nombre de contribuer à son devenir, c’est tout simplement unique et la conséquence de milliers d’années de civilisation. Et c’est sur les 50 dernières années que cette poussée de civilisation s’est produite de la manière la plus prégnante, avec une forte accélération ces 20 dernières années et même ces 10 dernières années, où la Génération Y s’est pleinement approprié Internet et échange à tout va sur tous les sujets, délaissant ceux de la génération précédente, comme les jeux video.

La génération Y a des préoccupations bien plus terre-à-terre que celles de la génération X, qui s’est laissée porter par le courant dans la douce folie des années 80 et par l’émerveillement de la découverte du jeu video, de l’émergence de la mobilité en communication, de l’Internet…

La Génération Y rêve [de] politique

Si la nouvelle génération ne s’est pas encore pleinement approprié le discours politique, n’ayant pas encore totalement intégré la naturalité du nouvel environnement sociologique de la révolution numérique, il n’en relève pas moins qu’elle en possède la maîtrise et jamais une génération n’a autant communiqué et jamais ne s’est autant intéressé à la vie sociale.

Mai 68, c’était quelques étudiants bobos, Nuit Debout, qui n’est qu’un signe, pas même une véritable étape à mon sens, touche tout le monde, sans exception, toutes les catégories de la société, de tous les âges, avec comme moteur, les jeunes de la Génération Y.

Autrement dit, à Nuit Debout, ce sont les jeunes qui ont le pouvoir et les vieux ne font que soit s’y opposer, soit les accompagner.

Un avenir basé sur l’intelligence collective

C’est un signe d’évolution majeur qui induit un développement paroxystique de l’esprit critique dans la population grâce à l’explosion des capacités cognitives par la stimulation de l’interconnexion d’Internet qui apporte l’intelligence collective.

Les esprits s’additionnent désormais, au lieu de s’affronter. D’un point de vue autant sociologique qu’anthropologique, c’est juste phénoménal.

C’est un repère historique humain du même ordre que la bipédie, la disparition de Néandertal, l’apparition de l’agriculture, la découverte du feu.

1 Comments

La génération Y est beaucoup plus...

[…] "Le taux d’analphabètes en 1900 était proche de 80%. Et parmi ceux qui avaient acquis la lecture et l’écriture, pour l’essentiel, ce n’étaient que des acquis basiques. La situation a un peu changé et les capacités cognitives ont explosé au cours du XXème siècle et ça se voit."  […]

Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *