Merkel ou Cameron, même combat, c’est la misère qui ne vote pas qui les élit

Outre le fait que les pauvres ne votent pas en faveur de leurs intérêts économiques la misère ça ne vote pas, ça s’enferme chez soi, pendant que les bénéficiaires des avantages du libéralisme remercient.

Non, la réélection de David Cameron, comme celle d’Angela Merkel, ne sont pas les signes d’une satisfaction populaire… Continue reading