L’Euro nous protège de l’inflation

C’est désormais un vieux serpent de mer, l’Euro aurait fait exploser les prix. Avec des assertions toutes plus farfelues les unes que les autres, comme  « ils ont converti 1F pour 1€ », ou « tout a augmenté de X% (avec un chiffre éloquent, « 90% ») et les salaires n’ont pas suivi. 

On ne le dira jamais assez, face aux croyances qui reposent sur les conséquences sur l’Euro. Comme la baguette de pain qui coûtait 1F avant l’Euro et 1€ aujourd’hui. Alors qu’en fait la baguette coûtait 1F au début des années 70. En 2000 la baguette standard 250 gr. La « parisette », coûtait 4F20. Les boulangers la faisaient à 240 gr. et la vendaient 4F pour plus de commodité. Alors on donnait 5F, on nous rendait 1F et les gens associent cette pièce au prix de la baguette.  Continue reading

Pour en finir avec la double monnaie

Les conséquences de la double monnaie de Nicolas Dupont-Aignan doivent être explicitées plus clairement. D’autant que l’idée se répand jusqu’à contaminer Marine Lepen, dont on a pu voir toute la mirobolissime magnificence de son intellectualité au cours du débat face à Macron qui bien qu’il ne brillait pas non plus faisait tout-de-même un peu figure de vol au-dessus d’un nid de coucou en comparaison.

Pour résumer brièvement, soit la double monnaie est à parité fixe et alors ruine la banque centrale (autrement dit, l’État), soit elle est à parité variable et alors elle s’effondre et ruine ceux qui en détiennent. Et si la parité est déterminée une fois par an comme le sous-entend Dupont-Aignan, c’est le pompon, parce que qui acceptera le risque de posséder de la monnaie en pensant qu’il est possible que finalement elle ne vaudra rien à la fin de l’année ? De la monnaie comme ça, on y tient comme on tient aux mouches dans sa cuisine. Continue reading

Non, une monnaie faible ne profite pas à l’économie !

BFM Business publie un article qui tente d’expliquer pourquoi l’Euro faible ne bénéficie pas vraiment à notre économie, avec quelques points que je nuancerai ici. 
Continue reading