Mon dieu, la fin du travail, comment allons-nous vivre ?

La fin du travail, la fin de l’emploi, la fin des haricots, la fin de tout, terrible, qui fait peur, tous au chômage, dans la misère, inutiles, vivant d’assistanat, quelle horreur ! Mais qu’allons-nous devenir ? Continue reading

Un monde de moins en moins démocratique : La politique est une frontière que l’intérêt commun permet de franchir… 

Le magazine The Economist publie une étude de son institut d’observation de l’intelligence économique qui fait le point sur la démocratie dans le monde. Et il fait le constat qu’elle est globalement en baisse… et c’est normal !  Continue reading

Pourquoi travailler absolument au lieu d’avoir des activités intelligentes ?

RTL pose la question : « a-t-on besoin de travailler ? », dans une excellente émission. Et la question est pertinente, parce qu’il est considéré que celui qui ne travaille pas est un oisif. Ne pas avoir d’emploi, une malédiction. Alors que c’est le travail, d’avoir un emploi, qui est une malédiction. Avoir un emploi, c’est faire la vie d’un autre pendant qu’il décide de la nôtre, c’est laisser quelqu’un d’autre s’occuper de nos affaires pendant qu’on est trop occupé à travailler. C’est s’interdire toutes les opportunités en les laissant à un autre. Dans la vie on travaille ou on gagne de l’argent, mais on a pas le temps de faire les deux. Continue reading

La vacuité des idées, symptôme de l’obsolescence du vingtième siècle

S’il y a une chose que cette présidentielle a bien mis en exergue, c’est l’obsolescence de notre système socio-économique, à travers de la vacuité des idées des candidats. Même –et surtout– chez les plus volubiles, à l’origine d’un incommensurable populisme auquel, malgré son apparente flamboyance sur les réseaux sociaux, les français ne se sont finalement pas laissés prendre, nous amenant à la plus ridicule confrontation finale de l’Histoire de la Vème république et probablement d’autres avant elle. Continue reading

La taxation des robots en compensation de la fin du travail est absurde

Le concept même de taxer les robots est absurde, tout simplement parce que l’automatisation de la société ne signifie pas que les robots vont remplacer l’Homme, mais que le travail va disparaître.

Il ne faut pas imaginer qu’on enlève un, deux, trois, salariés dans une usine et qu’on met un robot à leur place. Ca, c’était dans les années 80. Non, c’est plutôt que ce que faisaient les salariés… on ne le fera plus ! Continue reading