Quantique : on envisage des essais par satellite.

Avatar de l’utilisateur
Técé
Administrateur
Administrateur
Messages : 3223
Enregistré le : Ven 16 Jan 2009, 14:03
Localisation : Au soleil
Contact :

Quantique : on envisage des essais par satellite.

Messagepar Técé » Dim 28 Oct 2012, 10:12

Je vous ai déjà parlé plusieurs fois de l'état de la technique dans l'intrication quantique (la téléportation de l'information sur grande distance), qui offre l'avantage de l'instantanéité et ce quelle que soit la distance parcourue (aujourd'hui, si nous allions sur Mars, le Delta émission-récéption lors des communications radio serait de plus d'une demie-heure, on a eu fait plus dynamique comme conversation. ^^ ). Avec l'intrication quantique, nous pourrions --théoriquement-- nous trouver dans une autre galaxie...et nous téléphoner (et même, plus tard, nous téléporter carrément. 8) ).

Nous n'en sommes pas là. Mais il y a 2 ans, le premier processeur quantique était fonctionnel et la démonstration in vivo de l'intrication quantique était faite sur 30cm. Il y a un an, les chinois atteignaient les 70kms. La même année ils dépassaient les 100kms.

Là, il s'agit de 143km qui, apparemment, auraient pu être plus puisqu'il est envisagé le test de communication quantique entre la Terre et un satellite.

Comprenez bien de quoi nous parlons : je suis connecté par satellite. Ma connexion internet est calibrée à 10M down > 256k up. C'est pas mal, mais le problème, c'est la distance. Le satellite se trouve en orbite géostationnaire à 36'000km au-dessus de l'Equateur, connecté à un hub se trouvant en Alsace. Quand j'envoie une requête, le signal va aller se refléter sur un satellite qui se trouve donc, si on inclut l'incidence, à au bas mot 45'000km, ce qui fait 90'000km parcourus avant de redevenir un signal terrestre. Avec la technologie actuelle, des ondes radio, la distance vient s'ajouter à la conversion des paquets pour les rendre compatibles avec le satellite et les rendre ensuite de nouveau compatibles avec internet, la distance. Ce qui me fait un ping de 1000ms.

En quantique, que le satellite soit posé devant ma porte ou dans l'espace, c'est pareil. Il pourrait être en orbite autour de Jupiter que ça ne changerait rien.

C'est donc bien un pas de plus qui a été réalisé et nous aurons certainement les premiers ordinateurs quantiques pour 2015. Ils devraient être courants d'ici 2020.

L'avantage? ....Plus besoin d'internet pour communiquer. Toutes les machines peuvent communiquer entre elles directement, en passant par une dimension encore finalement inconnue. Et ça, dans une sécurité absolue puisqu'il est tout simplement physiquement impossible de capter une communication quantique.

Nouveau record de téléportation quantique sur grande distance
Jeudi, 25/10/2012

Des chercheurs de l'ESA ont réussi à battre un nouveau record de téléportation quantique en parvenant à maintenir un état d'intrication quantique entre deux particules distantes de 143 km. Cette avancée majeure ouvre la voie vers la possibilité de transmettre et de crypter des informations en utilisant les lois de la physique quantique.

Conformément à la théorie quantique, les deux particules en question, bien que séparées en apparence par une grande distance, restent corrélées et forment en fait une entité commune. De ce fait, toute action sur l'une de ces particules aura instantanément un effet sur l'autre, quelle que soit la distance qui les sépare et sans pour autant que ce phénomène ne viole la vitesse limite de la lumière.

Pour cette nouvelle expérience, les chercheurs sont parvenus à produire et à émettre des photons (le constituant fondamental de la lumière et le vecteur de l'interaction électromagnétique) dans des directions opposées en maintenant jusqu'à cette distance de 143 km, leur état intriqué, leur "cohérence" quantique.

Cette expérience confirme donc qu'il est possible d'envisager des communications quantiques sur de grandes distances et les chercheurs de l'ESA vont à présent tenter de réaliser une communication quantique entre la Terre et un satellite en orbite. Mais le véritable enjeu de ces recherches est la mise au point d'un mode de cryptage quantique des informations.

Actuellement, il n'existe aucune solution de cryptage mathématique qui soit totalement inviolable et "incassable" car, avec une puissance de calcul suffisante, il est possible en théorie de parvenir à reconstituer la clef de cryptage et donc de lire les informations protégées. En revanche, la cryptographie quantique, elle, serait totalement inviolable car toute tentative d'interception se traduirait immédiatement par un "effondrement" du système quantique et par la destruction des informations.

Article rédigé par Mark FURNESS pour RTFlash



Source
Appropriez-vous la signature du Monde en Chantier
Image


Le bon sens, c'est la direction que l'on prend si elle va là où on veut aller.


L'amitié entre les peuples concerne les peuples, l'amitié entre les Etats concerne leurs victimes.

Retourner vers « News informatiques. »