Jean-Patrick Grumberg, un israélien pro-Israël

Avatar du membre
Técé
Administrateur
Administrateur
Messages : 3040
Enregistré le : ven. 16 janv. 2009, 14:03
Localisation : Au soleil

Jean-Patrick Grumberg, un israélien pro-Israël

Message par Técé » mar. 02 nov. 2010, 10:39

Jean-Patrick Grumberg est un rapporteur pro-israélien célèbre sur le web. Il est un nouvel immigrant Israélien. Il apprend donc l'hébreu, français, juif, fervent défenseur d'Israël avec une --courte et réductrice-- vision de la situation au Moyen-Orient.

J'apprécie toutefois ses écrits, parce qu'au-delà des visions personnelles de ceux qui écrivent (j'écris aussi, même si certains prétendent que c'est juste pour me faire mousser), il y a leur ressenti, leurs impressions, des faits observés différemment, des contradictions et, au bout, toujours une certaine propension à la modération, une recherche d'un certain consensus.

Je suis toujours aussi fondamentalement anti-israélien, non pas contre la présence des juifs là-bas, il y en a toujours eu, contrairement à ce que prétend JPG (qui nous sert des images pas toujours nettes, comme ça se trouve. Tout graphiste digne de ce nom sait qu'il existe de meilleurs formats), par exemple dans cet article où il prétend que les arabes ne veulent pas de juifs chez eux.

Parlons-en de cet article. A mon avis, tout ce qu'il dit est vrai sur le fond, mais pas sur la forme. Parce que, c'est sans doute vrai, le commerce est florissant dans la bande de Gaza. C'est sans doute vrai, l'oppression est telle que les gazaouis ont dû développer un "régime débrouille" efficace pour compenser le blocus. On l'a vu dans toutes les situations critiques de par le monde. Bien souvent, ces méthodes alternatives développées sont plus performantes économiquement parlant que le système libéral normal qui existe lorsque tout va bien. Parce que, de l'autre côté, on trouve des sympathisants, qui donnent, qui vendent à meilleur marché, qui participent autant que faire se peut à la lutte. Comme ces produits passent en contrebande, ils ne sont pas soumis à taxation, ils reviennent donc moins cher, les commerçants gagnent donc plus d'argent tout en payant moins d'impôts. On le sait, on peut faire fortune avec la contrebande. Surtout si la contrebande en question bénéfice du bon oeil de la population mondiale compatissante. Plus les pauvres gazaouis se débrouillent avec leurs tunnels, plus la communauté mondiale, de plus en plus résolument anti-israélienne, applaudit. Partant, bien évidemment, les commerçants ne peuvent voir d'un bon oeil débarquer des marchandises légales qui font concurrence à leur lucratif trafic à grande échelle.

Il n'empêche, Jean-Patrick Grumberg fait preuve d'une très courte vue, obnubilé qu'il est par le prétendu droit à l'existence d'Israël qui ne repose sur rien, sinon des écrits datant d'il y a plusieurs milliers d'années et issus d'une divinité. On ne saurait trouver moins discutable comme Acte de Propriété.

Oui, les palestiniens se sont multipliés comme des mouches sur un morceau de barbaque...mais ce morceau de barbaque, n'est pas de la barbaque juive, c'est de la barbaque onusienne. Parce qu'il faut bien réaliser que la totalité des millions de palestiniens dont parle JPG vit en réfugié dans des camps, alors que eux sont chez eux après avoir été déportés, expulsés de leurs terres. Ces gens bénéficient, en tant que réfugiés, de la protection de l'ONU. On les alimente, on les diffuse, on les soigne, on leur donne des moyens, tout, mais pas d'Etat.

Oui, les commerçants vivent bien à Gaza et l'économie va bien, mais pas dans tous les domaines. Si on trouve facilement des meubles ou du ciment à Gaza, il y a des manques désespérés, comme les médicaments. Les hôpitaux sont fournis, on peut se soigner à Gaza, afin, entre autres choses, que la propagande israélienne puisse parler d'un taux de survie et d'une espérance de vie élevés à Gaza, mais si vous avez mal à la tête, une rage de dents, que vous avez besoin d'un anti-inflammatoire pour vous calmer un rhumatisme, oubliez, y'a pas! Pas la peine d'aller à la pharmacie.

Il est bien facile pour lui de prétendre que les arabes "ne veulent pas un seul juif chez eux", alors que l'histoire, pardon, l'Histoire, démontre bien le contraire puisqu'ils ont toujours vécu en symbiose, les uns et les autres, du moins ceux qui n'étaient pas partis chercher fortune ailleurs. En revanche, ce ne sont pas les arabes qui portent des tea-shirts avec des écrits éloquents dessus, comme "un bon arabe est un arabe mort" ou "la guerre durera tant qu'il y aura des palestiniens" et d'autres, pas moins édifiants. Il y a beaucoup d'arabes qui vivent en Israël, beaucoup d'arabes qui travaillent pour des israéliens, qui sont patrons et ont des employés israéliens. Il n'y a pas de juif vivant en Palestine depuis qu'Israël a été fondé, sinon dans des colonies-forteresses bâties sur les ruines des maisons de palestiniens expulsés avec des bulldozers qui leurs servent de pigeon d'argile avec leurs 30-30 à lunette.

Tout ses dires ne feront donc pas oublier que ce sont bien les israéliens les envahisseurs. Que ce sont bien eux qui ont consumé les ressources locales, au point de mettre en péril leur propre existence. Affamant et assoiffant tout le reste de la région, faisant croire au monde entier qu'ils ont "fait fleurir le désert", alors qu'ils n'ont fait que concentrer la maigre ressource disponible dans une toute petite partie de cet immense désert qu'est la Transjordanie. Que ce sont bien eux qui tirent "comme des lapins" les palestiniens, depuis leurs forteresses installées un peu partout en-dehors de leurs frontières. Et quand on dit "comme des lapins", c'est bien le cas, les juifs, des orthodoxes, donc des tarés, le terme "juif" serait péjoratif à l'utiliser ainsi, leurs tirent dessus avec des fusils à lunette au gros calibre.

Ils ont bon dos le Hamas avec leurs Qassam.

De même, il est un peu facile, voir léger, de parler d'antisionisme en parlant de la vision du monde sur ce qui se passe là-bas. Il faut quand même rappeler que c'est le sionisme qui a engendré l'intégrisme musulman en réaction à l'oppression et la menace dont Israël a fait montre en tant qu'Etat gavé de milliards, d'armes, de technologie, par l'occident, traumatisé par la Shoah durant l'après-guerre. Shoah dont l'Israël aime bien nous parler, nous reparler, nous rereparler. Organisant le monde autant que possible par toutes sortes de moyens là autour. Allant jusqu'à parvenir à obliger les écoles du monde occidental en entier à en parler, de préférence avec précision. La présence des juifs là-bas est un droit indiscutable, mais le sionisme est ni plus ni moins que le plus grand danger actuel. De plus, il faut être sacrément naïf pour croire que le but du sionisme est d'abriter les juifs. Les juifs ne sont, au mieux, qu'un argument, soutenus à l'époque par la communauté internationale traumatisée et qui ne serait pas permis de s'y opposer, au pire une arme qu'on peut mettre en avant pour semer le trouble dans la région en piquant les musulmans pour tout un tas de raisons, généralement de ressources et politiques.

Au moins, JPG à un gros mérite : la sincérité. Il n'est ni un agent de propagande, ni un imbécile, ni un méchant, ni un agressif, ni quoi que ce soit d'autre, juste un israélien pro-Israël, c'est tout. Il n'empêche, la paix passera par une seule et unique solution : un Etat unique pour toute la région. Et c'est bien ainsi que ça finira puisque, pour la première fois, un haut dignitaire chrétien, un Pope grec, l'a dit : on ne peut pas créer un Etat sur la base des dires de la Bible.
Appropriez-vous la signature du Monde en Chantier
Image
Le bon sens, c'est la direction que l'on prend si elle va là où on veut aller.
L'amitié entre les peuples concerne les peuples, l'amitié entre les Etats concerne leurs victimes.

Retourner vers « Politique »