Venezuela, Zimbabwe, Côte d'ivoire, Tunisie, Egypte...

Avatar du membre
Técé
Administrateur
Administrateur
Messages : 3040
Enregistré le : ven. 16 janv. 2009, 14:03
Localisation : Au soleil

Venezuela, Zimbabwe, Côte d'ivoire, Tunisie, Egypte...

Message par Técé » lun. 31 janv. 2011, 02:52

Hugo Chavez a pris le pouvoir au Venezuela et, de suite, il a nationalisé tout un tas d'entreprises, dans les secteurs pétroliers et cimentier, en particulier. Deux secteurs très porteurs dans son pays, mais qui ne rapportaient pas un clou aux autochtones, qui ne servaient que d'esclaves aux impérialistes occidentaux que nous sommes.

Mugabé a pris le pouvoir au Zimbabwe, les anglais ont eu beau refuser de mettre en pratique les accords de Lancaster House, signés quelques décennies auparavant, à une époque où ils n'auraient jamais pensé être dans une telle merde que même de vivre dans le sud de la France est devenu un luxe pour eux. Lui, Robert Mugabé, petit nègre du Sud-Est africain, tout seul, a tout bonnement proposé aux colons vivant encore là, comme si le Zimbabwé était encore la Rhodésie, de remettre les terres que leur ancêtres ont volées aux indigènes, dans le sang en échange du cadeau d'avoir le droit de servir d'esclave nègre. Ceux qui acceptaient de les remettre pouvaient rester sur place. Les autres ont été raccompagnés à la frontière. On les a foutus dehors à coups de pied au cul quoi.

En Côte d'Ivoire, on a signé des accords au début des années 2000 dont le rôle était de botter en touche Laurent Gbagbo, pas anti-occidental, mais plutôt pro-Côte d'Ivoire. Les élections viennent d'avoir lieu après une campagne épique, financée par l'occident qui a décidé que le prochain président serait Alassanne Ouattara, l'ami de Sarko (vous remarquerez que Sarkozy n'est pas raciste au demeurant). Puis il a été décidé que c'était lui qui avait remporté les élections. Depuis, les coups bas pleuvent, mais Gbagbo résiste. L'ONUCI se renforce pour se défendre, qu'à cela ne tienne, l'armée régulière recrute dans le camp des rebelles pro-Gbagbo et Gbagbo ordonne à l'armée de fouiller les véhicules de l'ONUCI, ce qui a pour effet de les mettre dans tous leurs états. :D On coupe l'accès aux comptes de la Côte d'Ivoire à la BCEAO en limogeant son directeur? Pas de problème, Gbagbo réquisitionne les agences de la BCEAO en Côte d'Ivoire et nationalise les plus grandes compagnies, comme Orange-CI, Bouygues Telecom, SBCIC, etc... il va même jusqu'à envoyer son ministre des finances casser le coffre-fort de l'agence BCEAO d'Abidjean avec l'aide de l'armée, de vrais petits truands... :lol: :lol:

En Tunisie un pauvre petit gars s'immole, il se fout le feu pour protester contre l'injustice qu'il a ressentie lorsqu'un policier lui a confisqué le peu de choses qu'il avait pour gagner sa croûte sous pretexte qu'il ne payait pas la dîme. Ce connard de Ben Ali qui ose encore dire à la télévision, à la suite de la manifestation publique que son immolation a engendrée, "que la loi devra être appliquée sévèrement". On sait aujourd'hui qu'à la nouvelle de l'immolation de ce pauvre gars, qui mérite une statue (et ce sera d'ailleurs vraisemblablement le cas) Ben Ali a déclaré : "qu'il crève"! ...Très fin, pour un chef d'Etat. On sait où est aujourd'hui Ben Ali et la Tunisie se libère des chaînes de ce mafieux soutenu par l'occident qui détenait ni plus ni moins que 30% du PIB de la Tunisie.

C'est le tour de l'Egypte, dont le régime de Hosni Moubarak, là encore, est la conséquence directe du colonialisme occidental. Il a pris le pouvoir après l'assassinat de Anouar El Sadate, il y a maintenant une trentaine d'années. Ca gueule de tous côtés, c'est le soulèvement général. L'Egypte est un pays tellement libre que cette crevure de Moubarak a fait instaurer un couvre-feu, couper internet et interdire Al Jazirah, la super chaîne arabe d'information. Il y a des morts de tous côtés, Moubarak voit son régime s'effondrer...mais il s'accroche, quitte à foutre le feu à toute la population, soutenu par les israéliens qui crévent de chiasse à l'idée que l'Egypte bascule dans l'islamisme. C'est que, si les "Petits Freres Musulmans" ont pris tant d'ampleur ces 30 dernières années, c'est à force que les occidentaux, à commencer par les israéliens, fassent tellement chier là-bas, alors que le colonialisme est sensé avoir disparu, que les égyptiens se réfugient dans la religion pour avoir la force de lutter. Maintenant, c'est le retour de manivelle.

Ma question est la suivante : En Côte d'Ivoire, l'ONUCI tape du pied, aux ordres de Sarko qui veut que son ami, à la solde de la France et des USA, prenne le pouvoir afin de maintenir en esclavage le peuple de Côte d'Ivoire. On accuse Gbagbo de tous les maux, de toutes les vilénies, on ne tarit plus d'avanies à son sujet. Tout ça pour préserver la démocratie, la liberté et la décision du peuple ivoirien.

En Egypte, où on tue les manifestants, comme l'armée française l'a fait dans les massacres des débuts des années 2000, ou on coupe l'accès à l'information, où on pille, on vole...elle est où l'ONU? Faut-il comprendre que comme l'Egypte n'est pas le numéro un mondial du cacao, gros producteur d'ananas, de café, de bananes, il n'y a pas de démocratie à défendre? Finalement, la démocratie, c'est quoi? La réponse est évidente : lorsqu'un pays a du pétrole, comme le Nigeria, de l'uranium, comme le Niger, du cacao, comme la Côte d'Ivoire, il faut y préserver "la démocratie", ce qui consiste à partager chrétiennement les choses. Le droit de suer pour les autochtones, le droit d'encaisser et de profiter de prix bas pour nous.

Eh bien moi je vous le dis, après l'Egypte, il y aura les votations au Tchad. Kadhafi a veillé à ce que la Suisse cesse de s'immiscer dans le processus électoral, comme la France s'est immiscée dans celui de Côte d'Ivoire, et le Tchad va devenir pro-Afrique. Par la suite, les peuples nigériens et nigérians vont demander des comptes à leur tour. Ces deux peuples sont parmi les peuples les plus pauvres du monde, alors qu'ils vivent dans les pays les plus riches du monde. Dernièrement, deux otages ont été enlévés au Niger. L'armée nigérienne a appelé au secours l'armée française, qui ne s'est pas faite prier, pour poursuivre les kidnappeurs et même tuer au moins un des kidnappés au passage. La traque s'est poursuivie tout au travers du désert nigérien. Parvenus à la frontière du Mali, la police nigérienne a dû s'arrêter, mais l'armée française, elle, a continué, et a interpellé les kidnappeurs sur territoire malien. Autrement dit, même la police nigérienne respecte la frontière malienne, mais la France, elle, n'est pas concernée, elle est chez elle partout....

...Ca va changer! Le problème, c'est qu'avec notre attitude impérialiste, les africains n'ont plus du tout, mais alors plus du tout, envie de nous être agréables et ils font les yeux doux à la Chine, l'Inde, le Brésil. Ils vont adhérer au nouveau contre-pouvoir économique. Pendant que nous serons exsangues, noyés par la crise sous des flots d'emmerdements, le Zimbabwe sera redevenu le premier producteur mondial de diamant et premier exportateur agricole d'Afrique. La Côte d'Ivoire vendra son cacao aux chinois, qui attendent, prêts à bondir, aux côtés des russes, qui ont une revanche à prendre depuis qu'ils ont perdu la Guerre Froide. Le Tchad, porte d'entrée de l'Afrique noire agricole, favorisera à tout crin les chinois, qui appellent à des terres arables pour nourrir leur population...

Nous, je ne sais pas exactement ce qu'on va bouffer....Pour s'éclairer, sans l'uranium nigérien, il y a la bougie. Pour se déplacer, sans le pétrole nigérian, il y a le pétrole sous la Tour Eiffel, 60 milliards de barils qui attendent qu'on aille les chercher. Mais pour bouffer? L'agglomération parisienne, à elle seule, consomme l'équivalent de près de la moitié de la capacité de production autogène française, et les parisiens n'ont pas de jardins...et la France, ce n'est pas que Paris.

...Et l'Europe, ce n'est pas que la France!
Appropriez-vous la signature du Monde en Chantier
Image
Le bon sens, c'est la direction que l'on prend si elle va là où on veut aller.
L'amitié entre les peuples concerne les peuples, l'amitié entre les Etats concerne leurs victimes.

Avatar du membre
bolivar
Contremaître
Contremaître
Messages : 389
Enregistré le : mer. 03 déc. 2008, 07:49

Re: Venezuela, Zimbabwe, Côte d'ivoire, Tunisie, Egypte...

Message par bolivar » mar. 01 févr. 2011, 13:33

Hugo Chavez a pris le pouvoir au Venezuela et, de suite, il a nationalisé tout un tas d'entreprises, dans les secteurs pétroliers et cimentier, en particulier. Deux secteurs très porteurs dans son pays, mais qui ne rapportaient pas un clou aux autochtones, qui ne servaient que d'esclaves aux impérialistes occidentaux que nous sommes.
est ce que ça vas mieux maintenant ?
Mugabé a pris le pouvoir au Zimbabwe, les anglais ont eu beau refuser de mettre en pratique les accords de Lancaster House, signés quelques décennies auparavant, à une époque où ils n'auraient jamais pensé être dans une telle merde que même de vivre dans le sud de la France est devenu un luxe pour eux. Lui, Robert Mugabé, petit nègre du Sud-Est africain, tout seul, a tout bonnement proposé aux colons vivant encore là, comme si le Zimbabwé était encore la Rhodésie, de remettre les terres que leur ancêtres ont volées aux indigènes, dans le sang en échange du cadeau d'avoir le droit de servir d'esclave nègre. Ceux qui acceptaient de les remettre pouvaient rester sur place. Les autres ont été raccompagnés à la frontière. On les a foutus dehors à coups de pied au cul quoi.

Bien beau, mais maintenant c'est un dictateur.
Mugabé a pris le pouvoir au Zimbabwe, les anglais ont eu beau refuser de mettre en pratique les accords de Lancaster House, signés quelques décennies auparavant, à une époque où ils n'auraient jamais pensé être dans une telle merde que même de vivre dans le sud de la France est devenu un luxe pour eux. Lui, Robert Mugabé, petit nègre du Sud-Est africain, tout seul, a tout bonnement proposé aux colons vivant encore là, comme si le Zimbabwé était encore la Rhodésie, de remettre les terres que leur ancêtres ont volées aux indigènes, dans le sang en échange du cadeau d'avoir le droit de servir d'esclave nègre. Ceux qui acceptaient de les remettre pouvaient rester sur place. Les autres ont été raccompagnés à la frontière. On les a foutus dehors à coups de pied au cul quoi.
Gbagbo aimerait devenir dictateur, ce n'est pas lui qui a gagné les élections.
En Tunisie un pauvre petit gars s'immole, il se fout le feu pour protester contre l'injustice qu'il a ressentie lorsqu'un policier lui a confisqué le peu de choses qu'il avait pour gagner sa croûte sous pretexte qu'il ne payait pas la dîme. Ce connard de Ben Ali qui ose encore dire à la télévision, à la suite de la manifestation publique que son immolation a engendrée, "que la loi devra être appliquée sévèrement". On sait aujourd'hui qu'à la nouvelle de l'immolation de ce pauvre gars, qui mérite une statue (et ce sera d'ailleurs vraisemblablement le cas) Ben Ali a déclaré : "qu'il crève"! ...Très fin, pour un chef d'Etat. On sait où est aujourd'hui Ben Ali et la Tunisie se libère des chaînes de ce mafieux soutenu par l'occident qui détenait ni plus ni moins que 30% du PIB de la Tunisie.
100 % D'ACCORD AVEC VOUS
C'est le tour de l'Egypte, dont le régime de Hosni Moubarak, là encore, est la conséquence directe du colonialisme occidental. Il a pris le pouvoir après l'assassinat de Anouar El Sadate, il y a maintenant une trentaine d'années. Ca gueule de tous côtés, c'est le soulèvement général. L'Egypte est un pays tellement libre que cette crevure de Moubarak a fait instaurer un couvre-feu, couper internet et interdire Al Jazirah, la super chaîne arabe d'information. Il y a des morts de tous côtés, Moubarak voit son régime s'effondrer...mais il s'accroche, quitte à foutre le feu à toute la population, soutenu par les israéliens qui crévent de chiasse à l'idée que l'Egypte bascule dans l'islamisme. C'est que, si les "Petits Freres Musulmans" ont pris tant d'ampleur ces 30 dernières années, c'est à force que les occidentaux, à commencer par les israéliens, fassent tellement chier là-bas, alors que le colonialisme est sensé avoir disparu, que les égyptiens se réfugient dans la religion pour avoir la force de lutter. Maintenant, c'est le retour de manivelle.
AUSSI 100% D'accord

pour la suite, plus le temps, le travail attends.
à plus

Avatar du membre
Técé
Administrateur
Administrateur
Messages : 3040
Enregistré le : ven. 16 janv. 2009, 14:03
Localisation : Au soleil

Re: Venezuela, Zimbabwe, Côte d'ivoire, Tunisie, Egypte...

Message par Técé » mar. 01 févr. 2011, 19:20

est ce que ça vas mieux maintenant ?
Oh que oui...le PIB par habitant est monté de plus de 30% depuis qu'il a pris le pouvoir. Le Vénézuela était un pays socialement sinistré et maintenant il est en passe de devenir une grande puissance économique. La sécurité sociale a fait son apparition, les retraites ont été multipliées presque par 3...
Bien beau, mais maintenant c'est un dictateur.
Pas du tout. Non seulement ce n'est pas le cas, mais un jour on lui érigera une statue sur la plus belle place du Zimbabwe, il aura un aéroport à son nom, on le citera dans les livres d'histoire, comme étant un des modèles ayant mené à la libération de l'Afrique. Le PIB du Zimbabwe est en train de littéralement exploser. Les terres sont redistribuées aux locaux. Ce sont aussi les locaux qui bénéficient directement des concessions minières de diamant. La production de diamant vient de doubler et elle va encore doubler en 2011, même chose pour l'or et le pétrole. La production agricole doit redémarrer depuis le bas, puisque les anglais ont tout détruit avant de partir...Mais les chinois sont là pour aider à la reconstruction.

Mugabé ne fait qu'appliquer un pouvoir dur, qui musele l'opposition, pro-occidentale, et donc anti-démocrate.
Gbagbo aimerait devenir dictateur, ce n'est pas lui qui a gagné les élections.
Bien sûr que c'est lui, et je vous l'ai plus que largement démontré. De vouloir placer Ouattara n'est qu'un caprice de Sarkozy qui a promis la place à son ami et qui ne veut pas que la France perde littéralement sa fortune. Mais si c'était Ouattara qui avait gagné les élections, ils auraient accepté sans coup férir de revoter. Alors que là, ils refusent autant le recomptage qu'un nouveau scrutin.

Aujourd'hui même j'étais en liaison par mail avec une ivoirienne de souche. Non seulement ce n'est pas Ouattara qui a remporté les élections, mais c'est carrément loin d'être le cas et, surtout, le peuple ivoirien n'en veut pas. Au point que les jeunes vont maintenant s'enrôler dans l'armée pour se préparer à la guerre. Ouattara et Sarkozy sont de nouveau en train d'amener la guerre en Côte d'Ivoire. Mais cette fois-çi, ce sera Gbagbo qui va la mener, pas les français.

En ce qui me concerne, il n'y a que l'Egypte qui me cause un peu de souçi. Parce que, bien évidemment, les iraniens vont GAVER d'argent les Frères musulmans pour qu'ils remportent les élections. Ce ne sont certes pas des talibans, mais on peut s'attendre au même résultat qu'en Iran.

A noter, là aussi, l'ONU, il est où? En Iran, pas d'ONU, pas de sanctions, pas d'insultes, pas de menaces, pas de caprice de petit Napoléon, rien.
Appropriez-vous la signature du Monde en Chantier
Image
Le bon sens, c'est la direction que l'on prend si elle va là où on veut aller.
L'amitié entre les peuples concerne les peuples, l'amitié entre les Etats concerne leurs victimes.

Avatar du membre
bolivar
Contremaître
Contremaître
Messages : 389
Enregistré le : mer. 03 déc. 2008, 07:49

Re: Venezuela, Zimbabwe, Côte d'ivoire, Tunisie, Egypte...

Message par bolivar » dim. 20 févr. 2011, 14:54

Bangkokpost ily a 20 minutes
Iran anti-govt demos under way

* Published: 20/02/2011 at 08:30 PM
* Online news:

Several Iran opposition websites said that anti-government demonstrations had started in parts of Tehran on Sunday, as police said large numbers of security forces were deployed in the capital.

"Police fired tear gas as a cat-and-mouse game (between police and demonstrators) began in Vali Asr Square,'' the Rahesabz.net said citing witnesses.

Crowds of demonstrators were also gathering in other squares and some streets, shouting "Allahu Akar'' (God is Greatest), the Sahamnews.org website of opposition leader Mehdi Karroubi, said.

No demonstrations were reported by Iran's broadcast media or news agencies, while foreign media have been banned from covering any opposition gatherings.

Tehran traffic police chief Hossein Rahimi confirmed to the state news agency IRNA that security forces were deployed in the capital.

"Traffic was heavy in some roads due to the presence of police and special forces,'' Rahimi said, but added that no part of Tehran was blocked and no traffic restrictions were imposed.

"The traffic was flowing,'' he said.

The demonstrations were called by a group owing allegience to opposition leaders Karroubi and Mir Hossein Mousavi.

The group, Council for Coordination of Green Movement Hope, posted the call for gatherings on Sunday on several opposition websites to mark the seventh day after the killing of two people in protests in Tehran on Monday.

Those protests, which saw demonstrators clash with security forces, were the first since Feburary last year when the authorities marked the 31st anniversary of the Islamic revolution.

Nine security personnel were injured, officials and websites said.

Anti-government protests erupted in Iran after a June 2009 presidential election, in which Mousavi and Karroubi, both candidates, charged that the incumbent Mahmoud Ahmadinejad was fraudulently re-elected.
A noter, là aussi, l'ONU, il est où? En Iran, pas d'ONU, pas de sanctions, pas d'insultes, pas de menaces, pas de caprice de petit Napoléon, rien.

Avatar du membre
Técé
Administrateur
Administrateur
Messages : 3040
Enregistré le : ven. 16 janv. 2009, 14:03
Localisation : Au soleil

Re: Venezuela, Zimbabwe, Côte d'ivoire, Tunisie, Egypte...

Message par Técé » dim. 20 févr. 2011, 15:14

Ca chauffe en Iran?

En tous cas, votre lien démontre bien que là, personne n'intervient. Le gouvernement iranien fait ce qu'il veut. Ils ont déjà eu des émeutes sans aucun rapport avec ce qui se passe ailleurs, et ils tirent tout bonnement dans la foule, en pendent quelques-uns, voilà tout.

Tout le monde fait semblant d'être outré, sans plus.

Cela dit, je ne suis pas pour la présence de l'ONU, que ça soit clair. Je suis contre la présence de l'ONU en Côte d'Ivoire. L'Iran est juste un argument pour moi pour démontrer que lorsque l'ONU sort ses arguments à propos de la Côte d'Ivoire, c'est juste du bla-bla, du vent. S'ils ne sont pas nécessaires en Egypte, qu'ils ne faisaient rien en Tunisie, s'ils laissent tout faire en Iran, c'est qu'ils ne sont pas nécessaires en Côte d'Ivoire où non seulement il ne se passe rien, mais en plus ils sont l'essentiel des problèmes, avec les troupes françaises.

Je HONNIS, l'ONU...
Appropriez-vous la signature du Monde en Chantier
Image
Le bon sens, c'est la direction que l'on prend si elle va là où on veut aller.
L'amitié entre les peuples concerne les peuples, l'amitié entre les Etats concerne leurs victimes.

Répondre

Retourner vers « Politique »