Mentalités politiques régionales de la Suisse

Avatar du membre
LaFiLLeDuPèReNoëL
Financier
Financier
Messages : 1130
Enregistré le : dim. 30 nov. 2008, 16:00
Localisation : Juste ici!

Mentalités politiques régionales de la Suisse

Message par LaFiLLeDuPèReNoëL » ven. 09 oct. 2009, 10:35

Consternant, n'est-il pas?

Image

Voici une traduction par Google de la page originale en anglais sur http://strangemaps.wordpress.com/
Sûre, neutre et ennuyeuse Suisse est une source féconde de la cartographie étrangement curieux. Auparavant, ce blog a zoomé sur les plans d'urgence en temps de guerre pour une Réduit Schweizer (# 109), Jules Verne fiction New Suisse (# 133), l'enclave suisse / allemand de Büsingen (# 235) et la géo-phénomène culinaire de le rideau de rösti (# 257).

Cette dernière main courrier sur le fait que les différentes communautés linguistiques en Suisse ont aussi distinctes les mentalités politiques - le suisse-français ayant supposément une approche plus pro-vision européenne et les Suisses allemands semblent moins enclins à soutenir un gouvernement fédéral plus fort. Cette carte élargit ce petit bout de la géographie politique suisse dans une anamorphose à part entière des mentalités politiques régionales en Suisse.

Une anamorphose est une carte transformée par des non-données géographiques, il ya très peu à gauche de forme familière de la Suisse à reconnaître ici. Siècles de la confédération persona cartographique ancien est transformée par deux axes, de libéral au parti conservateur (nord-sud) et de gauche à droite (est-ouest). Les couleurs indiquent les zones langue principale du pays: allemand (vert), français (rouge) et l'italien (jaune) *. Lignes de l'altitude plus élevée correspond à plus forte densité de population.

Cette Suisse des mentalités politiques régionales est une île qui ressemble par hasard comme la Suisse Nouvelle précitée Verne. Elle rappelle aussi la Inglehart-Weltzel carte culturelle du monde (# 127), qui réorganise la même manière les pays du monde le long de deux axes de valeurs culturelles.

La région française-suisse est généralement plus libérale et plus à gauche que le reste de la Suisse, mais avec une diversité interne significative. La commune de Collonge-Bellerive est parmi les plus libérales en Suisse, mais est un peu plus à droite que Genève (marqués en allemand Genf) et de Lausanne, les plus grandes villes de la Suisse romande (français-Suisse). Delémont et est apparemment le foyer par excellence de l'agitation socialiste en Suisse. Suisse italienne est également de gauche, mais pas aussi libérale que la Suisse française.

Si l'on trace une ligne à partir du coin "Sud-Ouest» à son «nord» de la carte, on remarque que Deutschschweiz (Suisse allemande) reprend toute la droite conservatrice / demi-aile de l'île. Les seules régions de langue allemande en dehors de ce semestre sont les centres urbains de Bâle, Zurich, Berne, Lucerne ** et Sankt-Gallen. Ce sont plus libérales et à gauche que le reste de la Suisse allemande, mais encore plus conservatrice et l'aile droite que le français Suisse alémanique. Urbanité semble donc un bon prédicteur d'une prépondérance de la politique libérale et l'aile gauche, tout en parlant allemand, en moyenne, apparaît à l'une prédestine à une plus conservatrice et de droite perspectives aile.

Ainsi, sur l'axe des mentalités politiques suisses, super-conservateur Unteriberg est le miroir l'image de l'ultra-libérale Collonge-Bellerive, et de droite Küsnacht est à peu près aussi loin sur l'échiquier politique que l'on peut obtenir de l'aile gauche Delémont.

Cette carte des mentalités politiques régionales également le nom de contrôles sur certains toponymes politique peu de chances d'apparaître sur une carte ordinaire, comme le Arc Lémanique (le «Lémannic Arc»), c'est à dire la zone la plus libérale de la langue française et la Suisse, sur le lac Léman, et de la Goldküste Zürcher (le «Zurich Gold Coast"), un tout aussi libéral, mais plus le droit de la zone d'aile en Suisse allemande.

Un grand merci à Marcel Bieler pour l'envoi de cette carte, a trouvé ici sur http://www.sotomo.ch, un site suisse sur la géographie politique.

--

* Allemand: 64%, français: 20%, Italie: 6,5%. La quatrième langue nationale, le rhéto-roman (0,5%) est apparemment trop rien à être représentés ici.

** Luzern (sans Umlaut) en allemand, Lucerne en français (et anglais)
Image

Avatar du membre
Jilano
Architecte
Architecte
Messages : 761
Enregistré le : sam. 15 août 2009, 12:57
Localisation : Behind the moon
Contact :

Re: Mentalités politiques régionales de la Suisse

Message par Jilano » ven. 09 oct. 2009, 13:21

Liberal...
konservativ...
links...
rechts...




hum...
Beyond Dream and reality

Avatar du membre
Técé
Administrateur
Administrateur
Messages : 3040
Enregistré le : ven. 16 janv. 2009, 14:03
Localisation : Au soleil

Re: Mentalités politiques régionales de la Suisse

Message par Técé » ven. 09 oct. 2009, 16:21

Liberal...
konservativ...
links...
rechts...
Ya! Das ist richtig! Das ist sehr representativ der Schweizer vernunft ! :mrgreen:

Ceci, dit pas de conclusions trop hâtives, hein? La carte nous montre clairement que les "konservativ" et les "rechts" sont des staubirn de la Suisse dite profonde mais qui ne l'est encore pas suffisamment en réalité parce que leurs têtes dépassent encore.... :mrgreen:

PS : toutes mes félicitations au traducteur du document... :mrgreen: :mrgreen:
Appropriez-vous la signature du Monde en Chantier
Image
Le bon sens, c'est la direction que l'on prend si elle va là où on veut aller.
L'amitié entre les peuples concerne les peuples, l'amitié entre les Etats concerne leurs victimes.

Répondre

Retourner vers « Politique »