Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Avatar du membre
Técé
Administrateur
Administrateur
Messages : 3030
Enregistré le : ven. 16 janv. 2009, 14:03
Localisation : Au soleil

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message par Técé » lun. 31 juil. 2017, 09:03

A propos de fontaines trop froides...
Si les fontaines sont ainsi célébrées, ce n'est ni pour leur beauté, ni pour leur apport vital en eau, mais parce qu'elles étaient, avec les tavernes, les seuls lieux où les rassemblements étaient tolérés par le roi de Prusse. Une façon pour le souverain de se protéger au mieux contre l'organisation d'une révolution.
Voilà donc le pourquoi de toutes ces "Fontaine de la Liberté" ou "Fontaine de la Justice" ?

Sacrément belle info...

Et, vous savez, les turcs ne sont pas les seuls, loin s'en faut, à être complètement à la ramasse sur cette planète. Les américains le sont aussi et c'est bien plus grave... :x
Appropriez-vous la signature du Monde en Chantier
Image
Le bon sens, c'est la direction que l'on prend si elle va là où on veut aller.
L'amitié entre les peuples concerne les peuples, l'amitié entre les Etats concerne leurs victimes.

madame Adonis
Architecte
Architecte
Messages : 626
Enregistré le : jeu. 04 déc. 2008, 20:30

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message par madame Adonis » dim. 27 août 2017, 10:22

là il faut que je partage une citation que je viens de trouver, elle est de Jacques Lacarrière dans son "Evangile des quenouilles :

"que si une femme veut être bien aimée de son mari ou de son ami, elle doit lui faire manger de l'herbe à chat ; et il deviendra si amoureux d'elle qu'il n'aura de repos qu'auprès d'elle. "

- un peu d'herbe à chat dans les épinards et le tour est joué... :))

madame Adonis
Architecte
Architecte
Messages : 626
Enregistré le : jeu. 04 déc. 2008, 20:30

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message par madame Adonis » dim. 12 nov. 2017, 14:06

Vraiment mon dernier post n'était pas très sérieux :lol: mais cependant j'espère qu'il aura fait des heureux avec les épinards et l'herbe à chat...
J'ai toujours ce bouquin l 'évangile de quenouilles et peut-être qu'un de ces prochains dimanches d'ennui profond j'y trouverai en le lisant une autre perle rare ? En attendant je vous recolle la première, on ne sais jamais car on a toujours un pot d'herbe à chat si on a un chat et bien quelques épinard congelés ? :

"que si une femme veut être bien aimée de son mari ou de son ami, elle doit lui faire manger de l'herbe à chat ; et il deviendra si amoureux d'elle qu'il n'aura de repos qu'auprès d'elle. "

ça vaut le coup de faire un essai - si on est soi-même très amoureuse bien sûr...

... et un petit lien pour ceux et celles qui s'ennuient à mourir le dimanche comme votre dévouée Gisèle :

https://www.arte.tv/fr/videos/066364-00 ... ctionneur/

madame Adonis
Architecte
Architecte
Messages : 626
Enregistré le : jeu. 04 déc. 2008, 20:30

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message par madame Adonis » sam. 29 sept. 2018, 08:19

- en tout cas l'automne arrive et on a bien fini de penser à aller lire au jardin sous la bise… cette année d'ailleurs moi je n'ai pas lu une minute au jardin car soit il faisait trop chaud, trop sec, trop ennuyeux, trop pluvieux ou que j'avais bien assez de boulot au jardin pour m'attarder à lire... :mrgreen: Ça ne m'a pas vraiment manqué car depuis un bon moment j'ai plus assez de sous pour aller courir les librairies et les quelques petites émissions faites par des libraires de tous les pays francophones suffisent à mon bonheur, j'ai comment ça l'illusion de me tenir au courant :D
Avant Noël je compte quand même aller faire un tour dans les librairies de la frontière, histoire d'aérer un peu mes méninges :) Je vais aussi de temps en temps porter mes vieux bouquins dans une armoire à livre en libre service et dans ces coins là on fait parfois de jolies rencontres, on trouve par exemple des bouquins oubliés depuis des lustres comme Maria Chapdelaine dans une édition de 1955... Maria Chapdelaine :) - ça veut tout dire, et on sent immédiatement le vent du nord passer entre nos épaules. Ce roman canadien écrit pas un français en 1913 a eu son succès et c'est amusant de le retrouver dans une armoire à livres…

Bon c'est pas tout c'est samedi et Adonis le samedi il bringue pour aller faire des courses à la mig donc je vous causerai littérature et jardinage un autre jour. vous avez le bon Week-end de Gisèle

PS: ah, vous voudriez savoir où se trouve l'armoire à livres ? Dans une jolie vallée jurassienne et vous avez qu'à les visiter un peu toutes ces vallées charmantes et verdoyantes et vous tomberez forcément sur une armoire à livres car dans les vallées on a encore un peu de temps pour lire, surtout sous la lampe pendant nos hivers canadiens, bien blottis sous nos chappes de laine :D

madame Adonis
Architecte
Architecte
Messages : 626
Enregistré le : jeu. 04 déc. 2008, 20:30

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message par madame Adonis » mar. 16 oct. 2018, 14:04

Je viens d'apprendre par la babillarde que Arto Paasilinna né en 1942 à Kittilä en Laponie finlandaise, devenu écrivain après avoir été bucheron ou ouvrier agricole, venait de nous quitter et ça me fait de la peine. :cry: Arto Paasilinna pour beaucoup de lecteurs des années 80-90 ce sont de grands et très beaux moments de lecture et je suis sûre que presque tout le monde de plus de 50 ans à lu Le lièvre de Vatanen ?

Pour vous rafraichir la mémoire je vous colle un article de Wikipédia :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Lièvre_de_Vatanen

- et la page de Babélio :

https://www.babelio.com/livres/Paasilin ... tanen/6943

"Le reste du groupe, par contre, commençait à douter de l'utilité d'un suicide collectif. Les uns après les autres, plusieurs des désespérés s'étaient aperçus que le monde était tout compte fait un endroit agréable et que les problèmes qui leur avaient paru insurmontables dans leur mère patrie paraissaient minimes vus de l'autre extrémité de l'Europe. Le long voyage en compagnie de camarades d'infortune leur avait redonné envie de vivre. Le sentiment d'une même appartenance avait consolidé leur confiance en soi et sortir de leur univers étriqué leur avait ouvert de nouveaux horizons. Ils avaient pris goût à la vie. " de Arto Paasilinna dans "Petits suicides entre amis"

"Un ingénieur des ponts ressemble trait pour trait à tout autre Finlandais amoureux : il a sur le visage une expression d’une incroyable stupidité, sa bouche se tord, un semblant de chanson monte vers le ciel, son regard erre dans les broussailles et il roule à bicyclette sur le côté gauche de la route. (Folio p.44)" dans "un homme heureux" du même auteur

" Une nuit encore, Kurko se soûla, et l'aventure faillit mal tourner: quand Kurko voulu prouver son adresse de flotteur de bois et courut sur la chaîne de rondins de la rive, il tomba dans le fleuve et manqua de se noyer, car il ne savait pas nager. Vatanen tira le vieillard ivre du fleuve glacé et le porta dans la tente. Au matin, l'homme rudement éprouvé s'éveilla le crâne emperlé de douleur, ouvrit la bouche pour laisser échapper une plainte. On constata alors que son dentier était tombé le soir précédent dans le fleuve. La vie est parfois bien déprimante. " dans le lièvre de V.

https://www.babelio.com/auteur/Arto-Paa ... =a&pageN=2

Voilà, c'était les adieux de Gisèle à un de ses auteurs préférés

Répondre

Retourner vers « Nature »