Où sont les sportifs quand ils ne sont pas en vue

méchante madame
Architecte
Architecte
Messages : 778
Enregistré le : dim. 30 nov. 2008, 21:39

Où sont les sportifs quand ils ne sont pas en vue

Message par méchante madame » mer. 15 déc. 2010, 12:18

ce fil c'est surtout pour pouvoir parler de mon chou-chou le petit Simon Amann qui est était première page des sports de l'Express lundi 13 (oui je suis en retard, mais c'est comme ça) et comme ils disent il a de la classe le petit Simon malgré le handicap de la taille(ça c'est de moi) et il pourrait en plus gagner le prix de l'élégance (toujours de moi) En plus s'il n'a pas la dentition des deux superpeople anglais de l'année il a deux petites gagnottes pointues sur les côtés qui sont de bonne augure... :thinking:

Bon je vous laisse, c'est l'heure de ma soupe :bravo: :bravo:

Avatar du membre
Técé
Administrateur
Administrateur
Messages : 3032
Enregistré le : ven. 16 janv. 2009, 14:03
Localisation : Au soleil

Re: Où sont les sportifs quand ils ne sont pas en vue

Message par Técé » mer. 15 déc. 2010, 18:20

Connais pas, désolé....

Bon, je vous laisse, c'est l'heure de ma soupe. :mrgreen:
Appropriez-vous la signature du Monde en Chantier
Image
Le bon sens, c'est la direction que l'on prend si elle va là où on veut aller.
L'amitié entre les peuples concerne les peuples, l'amitié entre les Etats concerne leurs victimes.

méchante madame
Architecte
Architecte
Messages : 778
Enregistré le : dim. 30 nov. 2008, 21:39

Re: Où sont les sportifs quand ils ne sont pas en vue

Message par méchante madame » jeu. 16 déc. 2010, 04:35

Pourquoi désolé ? Ça ne m'étonne pas du tout que vous ne connaissiez pas Simon Amann, passé sportif de l'année bien devant le tapeur de balles qu'on voit partout à la télé avec son sac de sport plein de chocolats et qui vise lui, le titre de la plus mauvaise pub de l'année... Simon Amann il a bien plus de classe ce petit et c'est quand même autre chose que la balle le saut à ski, c'est plus de risques, plus de contrôle de soi, plus de panache et ceux qui l'ont nommé sportif de l'année ne s'y sont pas trompés... mais évidemment des gens comme vous ne sont pas capables de voir la rareté des choses exceptionnelles. Vous êtes sûrement comme mes cousins qui sont suivent le court des courts à la télé même pendant les repas de famille pour les 95 ans du pépé... Certaine choses me navrent, il n'y a pas à dire... Mais vous n'avez pas su répondre où étaient les sportifs d'élite en dehors des courts, des pistes de lancement et des podiums ? Ils sont dans les mains de leurs soigneurs, masseurs, orthopédistes, fabricants de pommades et de drogues boustantes car en fait ce sont de grands souffrants et on entend encore plus parler de leurs ligaments que de leur prouesses...
C'est bon il faut que j'aille prendre mon petit déjeuner, je compte monter à super St-Bernard, mais non que je suis idiote super Saint-Bernard c'est fermé, c'était pas assez rentable Je vais me rabattre sur les pacots alors

Avatar du membre
Técé
Administrateur
Administrateur
Messages : 3032
Enregistré le : ven. 16 janv. 2009, 14:03
Localisation : Au soleil

Re: Où sont les sportifs quand ils ne sont pas en vue

Message par Técé » jeu. 16 déc. 2010, 09:08

Vous êtes sûrement comme mes cousins qui sont suivent le court des courts à la télé
Vous plaisantez? Jamais, ni ça, ni autre chose. En ce qui me concerne, c'est quand ils veulent qu'ils suppriment le sport à la télé. :lol:
Mais vous n'avez pas su répondre où étaient les sportifs d'élite en dehors des courts, des pistes de lancement et des podiums ? Ils sont dans les mains de leurs soigneurs, masseurs, orthopédistes, fabricants de pommades et de drogues boustantes car en fait ce sont de grands souffrants et on entend encore plus parler de leurs ligaments que de leur prouesses...
Oui, surtout après leur carrière. A une certaine époque, un célèbre prof de sport neuchâtelois, disposant de toutes les certifications, qui rêvait de devenir entraîneur olympique, avait cru trouver en moi son poulain. Mais si j'étais fou fanatique de sport et que je le lui aurais peut-être gagné son décathlon où il rêvait de me voir combattre, tant j'étais endurant à la nage et en fond, puissant et rapide à vélo, excellent au tir au fusil, et patati et patata.... Dès qu'il m'a fait la proposition, j'ai refusé, pour toutes les raisons que vous évoquez là. Comme je n'ai jamais éprouvé le besoin d'être le meilleur non plus, j'avais tout sauf l'esprit de compétition, ou alors contre des potes, pour s'amuser (dont certains n'étaient pas des moindres, vous pouvez me croire), au Red Fish ou sur des lames (pas à ski où là j'étais très très moyen, je n'ai jamais été bon et j'avais toujours un peu la chiasse quand les lattes ne touchaient plus le sol, surtout si ça durait longtemps) ou encore à vélo.

Excellent et pluridisciplinaire donc....mais je paie maintenant cette stature d'ado dispendieux en force physique. Alors je sais bien de quoi vous voulez parler et je vous le dis tout net : ceux qui font ce que vous décrivez sont ni plus ni moins que des idiots. Parce que si je connais des tas de gens sportifs de toujours plus âgés que moi et qui vont très bien, je ne connais aucun champion de haut niveau qui va bien. Des morts, oui. Ceux-là ne se plaignent pas. Les vivants, c'est autre chose. Si j'avais fait de la compète, surtout olympique et pour traiter les besoins d'un entraîneur à l'égo surdimensionné, je serais très facilement mort depuis déjà quelques temps. ;)

Maintenant, si vous ça vous amuse de vous délasser devant votre télé à regarder de jeunes beaux mâles se suicider, c'est votre problème. En plus, certains sont à vomir. Le pire étant ce gros con fait d'erreurs hyperboosté aux dopants génétiques qui n'existent pas encore. Ce connard est un parasite imbuvable. Néanmoins, pour le moment, les saloperies avec lesquelles on doit le traiter semblent être plus efficaces et moins nocives que les poisons utilisés jusque là puisqu'il vit toujours malgré ses performances ahurissantes avec son physique de greluchon. :lol:
Appropriez-vous la signature du Monde en Chantier
Image
Le bon sens, c'est la direction que l'on prend si elle va là où on veut aller.
L'amitié entre les peuples concerne les peuples, l'amitié entre les Etats concerne leurs victimes.

Répondre

Retourner vers « Nature »