Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Técé
Administrateur
Administrateur
Messages : 3040
Enregistré le : ven. 16 janv. 2009, 14:03
Localisation : Au soleil

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message par Técé » mar. 30 avr. 2019, 00:56

Je vais quand même vous avouer un truc, ce forum me sert parfois de pense-bête, une façon de retrouver des sites vite fait
Vous n'imaginez pas tout ce que j'en retire, régulièrement. Cet endroit est un marqueur historique. Il a plus de dix ans aujourd'hui. Bien sûr, dix ans, ce n'est rien. Mais nous sommes au 21ème siècle, le temps s'est accéléré, surtout pour nous qui ne sommes plus tout jeunes désormais. Dix ans au 21ème siècle, c'est 30 ans, 50 ans au 20ème siècle, c'est 100 ans au 15ème siècle. Le monde a tellement changé depuis dix ans, tellement de choses ne sont plus comme avant, alors qu'il y a dix ans le monde avait déjà tellement changé depuis dix ans...

Franchement, Madame Adonis, quand je vous lis, vous devriez vraiment faire un blog...
Appropriez-vous la signature du Monde en Chantier
Image
Le bon sens, c'est la direction que l'on prend si elle va là où on veut aller.
L'amitié entre les peuples concerne les peuples, l'amitié entre les Etats concerne leurs victimes.

madame Adonis
Financier
Financier
Messages : 1061
Enregistré le : jeu. 04 déc. 2008, 20:30

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message par madame Adonis » mer. 01 mai 2019, 09:14

mais bien sûr Técé je vais le faire ce blog dont je parle depuis 20 ans- enfin si je ne casse pas ma pipe avant - j'attends seulement d'être un peu plus à la page en informatique et je me demande si un cours accéléré à l'EPFL ne me servirait pas dans cette entreprise ?- bon, en ce moment j'ai d'autres chats à fouetter car j'ai repris le jardin à1000m des mains de méchante madame et j'ai pas trop le temps car l'hiver ne fini pas de finir ici en haut et le plus haut sommet du coin est toujours blanc de neig e. Comment avoir le moral à faire un blog, pouvez-vous me le dire vous qui vivez dans un pays de soleil ? Ici on est tous en pleine déprime ! - même les missionnaires de retour d'Afrique noire n'ont pas le moral

Vous pourriez pas nous dire à quoi vous en êtes de vos cultures là bas dans votre beau pays d'adoption, ici j'ai juste réussi à planter les patates avant la neige du dernier week-end
A plus, je vais bientôt me mettre en route pour le Beaujolais, je ferai peut-être un petit tour jusque dans votre sud ouest ? pas besoin de me donner l'adresse je vous ai localisé :D tout de bon é vous et à madame gisèle

"« Je connaissais la beauté, la fragilité osseuse, de cette race éblouissante, condamnée à mourir jeune. Je savais que, la nuit de leurs trente ans, les femmes fallachas s’éclipsaient de leur demeure. Les habitants du village se taisaient en voyant s’éloigner leur toge blanche dans la montagne ; elles allaient s’étendre dans les champs les plus hauts d’Éthiopie, et là, la nuque appuyée sur une pierre polie, seules, face au ciel, elles attendaient que leur cœur s’immobilise... »
« Cela faisait plus de cinquante ans que je n'étais pas revenu en Algérie où j'étais né, d'où nous étions partis sans rien. J'avais si souvent répété que je n'y retournerais jamais. Et puis une occasion s'est présentée : un festival de cinéma méditerranéen auquel j'étais invité comme juré à Annaba, une ville de l'Est algérien, ma région d'origine. J'ai pris en décembre l'avion pour Annaba, j'ai participé au festival, je m'y suis senti bien, j'ai eu l'impression d'une fraternité nouvelle avec eux tous. Mais au moment où, le festival fini, je m'apprêtais à prendre comme convenu la route des Aurès pour revoir la ville et la maison de mon enfance, un événement est survenu, qui a tout arrêté, tout bouleversé C'est le récit de ce retour cassé que je fais ici. » J.-N. P. Jean-Noël Pancrazi est l?auteur de nombreux romans et récits, parmi lesquels "Les quartiers d?hiver", "Tout est passé si vite", "Madame Arnoul" et "La montagne".
Citations et extraits (43) Voir plus
Ajouter une citation

La montagne de Jean-Noël Pancrazi
... il était un combattant de l’autre bord, au cœur inaccessible ; juste peut-être — au moment où son regard se voilait un peu — cette forme de tristesse qu’avaient parfois les vainqueurs quand ils se demandaient si ça valait la peine d’être allé aussi loin dans la guerre, en sacrifiant même des enfants "

Madame Arnoul de Jean-Noël Pancrazi
"Il y avait une telle peine dans le cimetière, le surlendemain, alors qu'on descendait en terre les cercueils où reposaient mes camarades dans les chaussons blancs et les tuniques bleues qu'ils auraient dû porter, quelques jours plus tard, pour la fête sportive du lycée. Avant qu'on ne les refermât, j'avais contemplé leurs visages aussi calmes que l'après-midi où, exténués par les répétitions des figures d'athlétisme, ils s'étaient endormis près de leurs cerceaux, sur les tapis en linoléum du gymnase encerclé par la tempête de sirocco. Ils paraissaient soudain si sages, les élèves de la 6eS, dont on disait qu'ils étaient les plus turbulents du lycée 2

Je voulais leur dire mon amour de Jean-Noël Pancrazi
"Et puis, soudain, le coup de téléphone dans la chambre. C'était l'adjoint du commissaire du festival chargé de la Sécurité. Il me demandait de descendre immédiatement dans le hall.

"La montagne de Jean-Noël Pancrazi
La ville s'éloignait. Je me retournais pour voir la montagne; on ne la distinguait pas vraiment : la vitre arrière était pleine de poussière et de larmes; la montagne était là, pourtant, pendant des kilomètres, même quand on roulait dans une autre plaine, qu'on passait dans une autre région; je la verrais de la mer, du pont du bateau à travers les feux, le halo des derniers incendies des champs, des entrepôts et des maisons qu'on avait préféré détruire en partant, dans l'emportement, la politique de la terre brûlée "

"Madame Arnoul de Jean-Noël Pancrazi
Plus personne ne traversait la cour. Mais un après-midi, le battant du porche, avec sa "serrure spéciale" cassée qui menaçait de se décrocher à chaque saccade de vent, grinça. C'était Mohammed Khair-Eddine qui s'avançait, à la fois gêné et rayonnant d'orgueil comblé. Malgré la fournaise de juin, il portait à même la peau le pull-over à losanges jaunes et noirs que je lui avais donné le soir où il était venu travailler à la Maison. Il ne me dit rien d'abord, se contenta de sortir de sa poche et de me tendre, pour que je la garde, une photographie : nous étions côte à côte, devant le portail de l'école, un matin où il commençait à neiger sur les Aurès. "Avec qui je vais me battre maintenant?..." me dit-il avec une lassitude qu'il n'arrivait pas à rendre ironique, comme s'il avait escompté que notre antagonisme amical durerait toute la vie. "

Long séjour de Jean-Noël Pancrazi "
Tirant sur la poche de sa veste pour la défroisser et se préparer à les accueillir, il répétait avec une telle conviction qu'ils allaient venir, que je m'attendais à les voir monter le grand escalier de la Maison Eugénie. Les morts, alors, devenaient plus vivants que les vivants; et il me semblait, à mon tour, que ressuscitaient tous ceux que j'avais aimés, qu'ils emplissaient, peu à peu, le couloir du long séjour et venaient m'entourer avec le calme sombre d'une foule s'apprêtant à embarquer un après-midi d'hiver, certains s'appelant de loin en loin pour ne pas se perdre ou se promettre de se garder une place pour faire ensemble la traversée "


Madame Arnoul de Jean-Noël Pancrazi
Notre amitié, presque silencieuse, déplaisait car nous donnions l'image d'une solidarité qui n'était pas de mise. Aussi le sous-directeur convoqua ma mère pour s'indigner que je préfère la compagnie des musulmans à celle des Européens. Elle s'était aussitôt écriée qu'il était indigne pour un éducateur d'avoir de tels préjugés. sa tolérance s'approfondissait à mesure qu'on la ruinait autour d'elle."


Tout est passé si vite de Jean-Noël Pancrazi
"Vous avez toujours été la plus fidèle, la plus courageuse", lui disait-il doucement, quand elle arrivait tout près de lui. Il cherchait, par réflexe, sur son poignet, pour le rattacher, le fermoir du bracelet, mais elle ne le portait plus, sa main était devenue trop petite, trop maigre; il aurait flotté, glissé de lui-même. "Je serai là, toujours... où que vous soyez...", lui disait-il, en lui prenant les épaules, "je continuerai à vous suivre... - A me lire aussi?" lui demandait-elle, avec sa candeur inquiète de toujours. "Oui, lui disait-il, heureux que rien n'ait changé pour elle, de rester son premier lecteur... Je vous le promets."

Madame Arnoul de Jean-Noël Pancrazi
J'avais toujours hâte que le dîner se terminât car ce serait neuf heures et demie, le moment où elle se postait, comme moi, derrière une fenêtre pour regarder apparaître, au-dessus des collines d'oliviers, le D.C.3 de la compagnie Air Algérie dont les ailes miroitaient sous les sillons d'huile et les plaques de sable qui s'étaient incrustées sur la tôle au cours de l'escale de Biskra. En descendant, il rasait de si près les maisons que les roues paraissaient devoir arracher une part de toit ou de balustrade. Les hublots étaient si éclairés et proches qu'on pouvait distinguer les visages des passagers luxueux qui revenaient de Métropole (...)


"« J’en ai assez de la mémoire, de la nostalgie, des fantômes du passé. J’en ai assez de me souvenir, de revenir vers les mêmes motifs, les mêmes émotions, les mêmes visages, les mêmes paysages. Je suis saturé de ce que j’ai vécu, de ce que j’ai éprouvé, de ce que j’ai traversé. Je n’ai qu’une envie : l’oubli « toujours de Jen-Noël Pancrazi


Je recherche " Lalibella ou la mort nomade" de Jean Noël Pancrazi " trouvé dans un bibliobus il y a très longtemps… Je n'ai pas osé le piquer à l'époquemais je le regrette beaucoup car je ne trouverai probablement plus ce livvre :(

Técé
Administrateur
Administrateur
Messages : 3040
Enregistré le : ven. 16 janv. 2009, 14:03
Localisation : Au soleil

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message par Técé » mer. 01 mai 2019, 11:35

Bonne idée, venez nous voir dans notre bouge, justement, il y a désormais une place de camping devant le mobilhome à la place de la Xantia que j'ai mis à la casse... :lol:
Appropriez-vous la signature du Monde en Chantier
Image
Le bon sens, c'est la direction que l'on prend si elle va là où on veut aller.
L'amitié entre les peuples concerne les peuples, l'amitié entre les Etats concerne leurs victimes.

madame Adonis
Financier
Financier
Messages : 1061
Enregistré le : jeu. 04 déc. 2008, 20:30

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message par madame Adonis » mer. 01 mai 2019, 22:34

:) super comme ça on sait où on peut planter la tente et on sera à l'abri de votre mobilhome en cas de gros vent et je sens déjà qu'on risque de s'incruster un bon moment... Alors à tout bientôt, on apportera du fromage pour la fondue !

Técé
Administrateur
Administrateur
Messages : 3040
Enregistré le : ven. 16 janv. 2009, 14:03
Localisation : Au soleil

A

Message par Técé » jeu. 02 mai 2019, 01:51

Oh mais quelle bonne idée ! Mais quelle bonne idée...

Cela dit, la tente est déjà montée dans la maison, c'est quand même plus confortable. :D

A un point que j'envisage de plus en plus d'y dormir. :mrgreen:
Appropriez-vous la signature du Monde en Chantier
Image
Le bon sens, c'est la direction que l'on prend si elle va là où on veut aller.
L'amitié entre les peuples concerne les peuples, l'amitié entre les Etats concerne leurs victimes.

madame Adonis
Financier
Financier
Messages : 1061
Enregistré le : jeu. 04 déc. 2008, 20:30

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message par madame Adonis » ven. 03 mai 2019, 18:08

ah oui on adore les tentes déjà montées dans la maison : une tente transparente montée au milieu d' un vaste chantier pourquoi pas et on a déjà testé ça :) - mais sans rire vous, Técé ça fait combien d'années qu'il dure votre chantier ?- vous devez en avoir marre ? Adonis, lui il a dit qu'on irait s'installer dans un bungalow du camping d'à côté. car il aime son petit confort... à tout bientôt on se réjouis de vous tomber dessus à l'improvisme :D

madame Adonis
Financier
Financier
Messages : 1061
Enregistré le : jeu. 04 déc. 2008, 20:30

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message par madame Adonis » ven. 03 mai 2019, 18:11

oui, mais là on dérape qu'il dit Adonis le thème de ce fil c'est la lecture au jardin...

madame Adonis
Financier
Financier
Messages : 1061
Enregistré le : jeu. 04 déc. 2008, 20:30

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message par madame Adonis » ven. 03 mai 2019, 18:20

https://www.lamaisonserfouette.com/lectures-au-jardin
C' est plein de bonnes idée dan ce coin...



Soie de Alessandro Baricco:

- Tu sais, toi, pourquoi [il] s'est arrêté de parler ?
- C'est une des nombreuses choses qu'il n'a jamais dites."

madame Adonis
Financier
Financier
Messages : 1061
Enregistré le : jeu. 04 déc. 2008, 20:30

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message par madame Adonis » ven. 03 mai 2019, 18:26

"Ecrivez, pendant que vous avez du génie, pendant que c'est le dieu qui vous dicte, et non la mémoire" - ça c'est madame Sand qui l'écrit et vu le nombre de ses pages elle doit savoir... :)

Je ne sais plus quoi dire sur ce forum ? aucun dieu ne me dicte des pages, je me dit plutôt que je devrais m'arrêter d'écrire une bonne fois pour toute?

quelqu'un pourrait-il me donner ?un conseil ? faut-il me taire à jamais comme ils disent dans les mairies ?



"Les dieux avaient condamné Sisyphe à rouler sans cesse un rocher jusqu’au sommet d’une montagne d’où la pierre retombait par son propre poids. Ils avaient pensé avec quelque raison qu’il n’est pas de punition plus terrible que le travail inutile et sans espoir. Si l’on en croit Homère, Sisyphe était le plus sage des plus prudents des mortels."

https://www.youtube.com/watch?v=wrRsGXh ... e=youtu.be

madame Adonis
Financier
Financier
Messages : 1061
Enregistré le : jeu. 04 déc. 2008, 20:30

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message par madame Adonis » sam. 18 mai 2019, 08:50

Côté pense- bête://www.rts.ch/play/radio/histoire-vivante/ ... d=10402101

Cinq émissions : la Turquie d'un maître à l'autre,,, excellentissime :) :) :) :) :)

madame Adonis
Financier
Financier
Messages : 1061
Enregistré le : jeu. 04 déc. 2008, 20:30

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message par madame Adonis » mar. 21 mai 2019, 14:56

on m'a demandé l'autre jour ce qu'était un rat de cave :lol: Vous savez ce que c'est vous ? Eh bien moi je le sais et je vais vous le dire et voilà deux liens qui éclaireront votre lanterne ! C'est sympa comme objet un rat de cave, c'est pas donné mais il faut parfois savoir payer les beaux objets et vous les trouverez à la galerie des anges


https://www.galerie-des-anges.com/rat-de-cave/

là,, juste en face de Saint Philibert de Tournus...

madame Adonis
Financier
Financier
Messages : 1061
Enregistré le : jeu. 04 déc. 2008, 20:30

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message par madame Adonis » mer. 22 mai 2019, 10:46

vivre dans un bled paumé n'a pas que des avantages, demandez un peu à la méchante madame :mrgreen:

Non, un bled paumé ce n'est pas une cité dortoir c'est le contraire. Dans un bled paumé il peut encore y avoir plein d'industries qui font peut-être encore illusion que tout marche à merveille que le fric rentre dans les caisses pour permettre encore aux agriculteurs de ne pas payer un sou d'impôt mais c'est pas si facile que ça, au final et dans le temps qui passe car, une petite, moyenne ou grande crise pourrait tout foutre en l'air qu'il dit Adonis :mrgreen:
Le soir dans un bled paumé 2019 il n'y a plus une seule voiture en rade, non tous les travailleurs pendulaires, qu'ils soient vaudois, fribourgeois, français ou de tout autre coin sont tous repartis là où ils payent leurs impôts et les traites de leurs villas :mrgreen: - alors les vieux et les coincés là comhttps://photos.google.com/share/AF1QipPY-bdPhna-Q_eSS6s9IwNgzFPTRtzmJmwuRiBbcZU_dnvSmYeDeRlWyQQ6EFO8fQ/photo/AF1QipNLPcV8ZT2Wi0NZzF3M5uAW7hjRS3ZWp_9oerZH?key=YTZmT0RHaHRtejBBTlhnZHlHMXl2bklfU2JSUk5Bme des cons restent invisibles devant leurs télés et leurs petits problèmes… Vive les bleds paumés ! gisèle

madame Adonis
Financier
Financier
Messages : 1061
Enregistré le : jeu. 04 déc. 2008, 20:30

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message par madame Adonis » jeu. 23 mai 2019, 08:33

On régresse à pas à dire, on régresse dans ce riche pays qu'est la Suisse. Ce matin la babillarde parlait de la pénurie d'enseignants dans le canton de Fribourg mais ça sert à rien vu que les français y pensent déjà et sont en train de former les enseignants qui viendront à la rescousse des suisses, c'est déjà les fromagers français qui fabrique les fromages en gruyère… :D

A part ça bien sûr on revient sans arrêt sur cette fameuse grève des femmes qui devrait augmenter leurs chances, éviter qu'elles se fassent trop taper dessus pas leurs conjoints et gagnent un peu plus histoire de donner bonne conscience à la classe politique faite avant tout de mecs :D
Comme dit Adonis elles feraient mieux de se donner un jour de congé gratos, histoire d'avoir le temps d'aller se faire belles et de se la couler douce au lieu d'aller courir les rues des villes avec des pancartes. Il manque une femme dans cette histoire, une seule femme: La belle Lysistrata qui elle ne réclamait pas tellement l'égalité mais voulait que les hommes arrêtent de se casser la gueule entre eux et évitent par la même occasion de casser la gueule à qui que ce soit, y compris à leurs femmes, histoire de ne pas arrêter le progrès... - de se civiliser encore un peu avant la défaite finale

madame Adonis
Financier
Financier
Messages : 1061
Enregistré le : jeu. 04 déc. 2008, 20:30

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message par madame Adonis » ven. 24 mai 2019, 08:24

… en fait, la classe politique elle espère encore se faire un peu de fric sur le dos des femmes en les faisant travailler davantage une fois qu'elles seront tranquilles avec tous leurs gamins dans les crèches...enfin fabriquées pour bien rentabiliser la combine :D Je vous le disais, on n'arrête pas le progrès :mrgreen: :mrgreen:

Votre Gisèle qui en connait un bout du travail que peuvent faire les femmes...

madame Adonis
Financier
Financier
Messages : 1061
Enregistré le : jeu. 04 déc. 2008, 20:30

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message par madame Adonis » sam. 25 mai 2019, 10:30

A Lyon post explosion le grand problème c'est que le commerce au moins ne souffre pas de cet incident, il faut vite, vite rouvrir les magasins… ils sont trop avec le fric, ils ont tellement peur nos politiques que le fric ne rentre pas dans les caisses et se voient déjà devoir se serrer la ceinture


donc le mot d'ordre est que quoi qu' il arrive il faut continuer de cons sommer , vive la consommation des masses qui ont moins de fric que les riches mais qui sont tellement plus nombreux :mrgreen: :mrgreen:
votre gisèle

Répondre

Retourner vers « Nature »