Skyrock, Bellanger, toutes ces sortes de choses....

Tout ce qui n'est pas politique ou économique mais est un fait de societé trouvera sûrement sa place là-dedans...
Avatar du membre
Técé
Administrateur
Administrateur
Messages : 3040
Enregistré le : ven. 16 janv. 2009, 14:03
Localisation : Au soleil

Skyrock, Bellanger, toutes ces sortes de choses....

Message par Técé » ven. 15 avr. 2011, 12:56

500'000 personnes se sont regroupées autour de Bellanger pour le soutenir sur Facebook.

Je vous pose la question : sont-ce des cons ou des ignorants?

Il est temps de remettre l'église au milieu du village. Voilà qui est l'individu :
Le PDG de Skyrock sur le banc des accusés
Par François Koch, mis à jour le 09/10/2008 12:18:20 - publié le 07/10/2008 21:23 SOURCE : L'EXPRESS


Un an de prison avec sursis a été requis contre le président-fondateur de Skyrock, Pierre Bellanger. Il est accusé de délit de corruption sur mineure.

Récit de l'audience :

Le président-fondateur de la radio Skyrock Pierre Bellanger a comparu hier devant la XVème Chambre correctionnelle de Paris pour avoir entraîné une jeune fille vierge de 17 ans dans de singuliers jeux sexuels de groupe. Pour le délit de corruption de mineure, le substitut du procureur a requis une peine d'un an de prison avec sursis.

Impossible de ne pas sentir au cours de cette longue audience de huit heures un persistant parfum de dérive sectaire, le business-man de la FM, aux 400 000 euros de revenus annuels, semblant jouer parfois au « petit-Raël ».

"J'ai été immédiatement séduite par la chaleur humaine du groupe", raconte à la barre Laetitia, la jolie et grande jeune femme brune qui a porté plainte contre Bellanger. Surnommée "Halcyon", sa communauté de "polygamie choisie" se compose en 1999 et 2000, année des faits, de Cathy, Constance et Emmanuelle. Cette dernière, mannequin, attire alors sa petite soeur Laetitia. "Elles me disaient que j'allais tomber amoureuse de Pierre, que c'était 'un être de lumière', et lui m'appelait Oracle", déclare-t-elle.

"J'étais très impressionnée par cette femme plus grande que moi, très belle et athlétique, explique quant à lui Pierre Bellanger, de 24 ans son aîné. Je l'appelais l'Oracle, car elle était directe et pleine d'intuition." Elle se décrit pourtant timide et inhibée. Et choquée lorsqu'il lui dit: "Il faudra que tu sois dans mon lit, tu as la chance d'être vierge, pure." L'adolescente poursuit: "Un soir, les trois femmes sont venues me chercher, 'Pierre veut que ce soit toi qui monte avec lui'. J'ai réagi: 'Ca va pas!' Mais elles m'ont répété: 'C'est la meilleure chose qui puisse t'arriver, Pierre est très doux'. Et ma soeur d'insister: 'C'est le plus beau cadeau que tu puises me faire'". A l'opposé, Bellanger soutient que c'est Laetitia qui a exprimé, la première, le désir de faire l'amour avec lui.

Sévices à répétition

Pourtant, en pleurs dans cette salle d'audience, la voix faible et chevrotante, Laetitia s'efforce de raconter cette soirée du 20 décembre 1999. Elle monte nue dans la "pièce à vivre", où trône un matelas, après avoir été lavée et huilée par les trois compagnes du maître: "Pierre est arrivé en peignoir, le sexe déjà en érection, alors que j'étais passive, tendue. Je ne voulais pas de relations sexuelles." Selon Bellanger, Laetitia a accepté sans réticence ce premier rapport amoureux. Le soir comme le lendemain matin.

"Pierre m'a ordonné de tenir un journal intime que je devais lui remettre régulièrement, poursuit-elle. Il me demandait d'y écrire des propos pornographiques, afin de dompter ma bête par le sexe, me disait que ma bête sentait mauvais, qu'elle voulait être frappée. Et de m'expliquer que si je tremblais, c'est parce que j'atteignais les astres."

Devant les magistrats, Laetitia décrit alors les punitions, les humiliations, notamment les coups dans le ventre, les douches froides, les fellations imposées après sodomie et les relations sexuelles à trois, une fois en présence de sa soeur. "Il n'y avait rien de spontané ou de volontaire dans ce que je faisais", résume la jeune femme, "ni affabulatrice, ni mythomane", selon deux experts-psychiatres.

Peur des femmes

"C'est du théâtre! Tout est librement consenti!", s'exclame pourtant Bellanger, pour expliquer les scènes d'excuses de ses "esclaves". "On me présente comme un gourou, mais vous connaissez beaucoup de gourous qui ont de l'humour, qui comme moi vont à Dysneyland en se mettant des frites et de la mayonnaise dans le nez?" Le célèbre homme de médias expose qu'il a "une sexualité vigoureuse et curieuse", le goût narcissique des "jeux de domination", d'"être un maître sur un trône", en raison de "mauvaises relations avec sa mère" et de sa "peur des femmes".

"C'est pas grave d'être un obsédé sexuel, le rassure la présidente d'audience. Le seul problème, c'est que Laetitia était mineure." "Ce n'est pas le procès du libertinage ou d'un Casanova. Au mieux adepte, au pire esclave, Laetitia est livrée à la débauche, plaide son avocat Rodolphe Bosselut. La meilleure preuve de la corruption, c'est ce journal intime qu'elle doit remettre à Pierre Bellanger."

"Son comportement ne m'enchante pas, l'écoeurement du tribunal ne me choque pas, a répondu avec force Me William Bourdon, conseil du patron de Skyrock. Mais LLaetitia a pu faire succéder à l'adhésion, au plaisir ou au bonheur, le dégoût ou le regret, et s'inscrire dans une démarche de victimisation purificatrice. Pierre Bellanger n'a pas à être la victime expiatoire. La relaxe s'impose."
L'article est ancien, normal, il date de l'époque des faits. A ce moment-là, d'une part, le principal actionnaire du groupe Skyrock, ne pouvait bien évidemment pas jeter ce gros porc. Ca aurait éclaboussé leurs investissements qui en ramassaient déjà bien assez. De plus, il n'avait pas épuisé les voies de recours, et donc, comme tout coupable, il était innoçent en l'absence de preuves du contraire.

Depuis, d'Appel en Cassation, la situation a changé. Le "Gourou de ses dames" à harem de "polygamie consentie" a eu son sort definitivement scellé.

Axa l'a liquidé! Ce n'est que pure justice. Le fait qu'il soit le génial co-fondateur de Skyrock. Que la chaîne soit bien gérée, qu'elle rapporte de l'argent, qu'il aie la confiance des investisseurs, ne change rien à l'affaire.

La verité est là, et elle fait mal par où ça passe, là où, apparemment, lui aussi aime bien passer, sans trop demander l'avis de ses victimes.
Appropriez-vous la signature du Monde en Chantier
Image
Le bon sens, c'est la direction que l'on prend si elle va là où on veut aller.
L'amitié entre les peuples concerne les peuples, l'amitié entre les Etats concerne leurs victimes.

Avatar du membre
Jilano
Architecte
Architecte
Messages : 761
Enregistré le : sam. 15 août 2009, 12:57
Localisation : Behind the moon
Contact :

Re: Skyrock, Bellanger, toutes ces sortes de choses....

Message par Jilano » dim. 17 avr. 2011, 18:34

Pour répondre à a question...


Les deux mon général !!! :mrgreen: :mrgreen:
Beyond Dream and reality

Avatar du membre
Técé
Administrateur
Administrateur
Messages : 3040
Enregistré le : ven. 16 janv. 2009, 14:03
Localisation : Au soleil

Re: Skyrock, Bellanger, toutes ces sortes de choses....

Message par Técé » dim. 17 avr. 2011, 22:43

C'est probable, en effet...
Appropriez-vous la signature du Monde en Chantier
Image
Le bon sens, c'est la direction que l'on prend si elle va là où on veut aller.
L'amitié entre les peuples concerne les peuples, l'amitié entre les Etats concerne leurs victimes.

Répondre

Retourner vers « Société/people/social/justice... »