La Grèce dans le pétrin

Avatar du membre
LaFiLLeDuPèReNoëL
Financier
Financier
Messages : 1248
Enregistré le : dim. 30 nov. 2008, 16:00
Localisation : Juste ici!

La Grèce dans le pétrin

Message par LaFiLLeDuPèReNoëL » ven. 19 mars 2010, 17:16

Les ministres des Finances de la zone euro se sont mis d'accord lundi sur les grandes lignes d'un plan de soutien à la Grèce en cas de besoin, mais il doit encore faire l'objet d'une validation politique par les dirigeants européens.

Pour la plupart des membres de la zone euro, le recours au FMI serait vécu comme un aveu d'échec, cependant l'Allemagne s'est déclarée vendredi ouverte à une telle idée si la Grèce en a besoin, soulignant qu'une telle option devrait être "concertée" avec ses partenaires.
Source: Le Point.fr

Il y a donc 3 solutions:

1) la Grèce se redresse d'elle-même
2) recours au FMI = sortie de la zone euro
3) soutiens européen

Il faut savoir que l'euro continue sa chute face au dollar: 1,3538 aujourd'hui (à 14h00 GMT) contre 1,3603 hier jeudi (à 22h00 GMT)

Si la Grèce devait demander du soutien au FMI, que pourrait-il se passer?
Image

Avatar du membre
Técé
Administrateur
Administrateur
Messages : 3244
Enregistré le : ven. 16 janv. 2009, 14:03
Localisation : Au soleil

Re: La Grèce dans le pétrin

Message par Técé » ven. 19 mars 2010, 18:10

Si l'Euro chute face au dollar, c'est pour une raison bien simple : qui achèterait les produits européens sinon?

Et si la Grèce faisait appel au FMI, ce qui sera certainement le cas. Parce que je ne vois pas tellement les pays européens aider un pays comme la Grèce qui ne sert que de destination pour les vacances, et encore, les filles doivent y garder le haut, autant aller en Iran, plus exotique et moins cher. Dans ce cas, ce sera simplement la sortie de la zone Euro pour elle, ce qui ne changera rien ni pour l'UE, ni pour la Grèce, ni pour ses habitants ni pour personne. Simplement, ce ne serait pas trop fun pour eux et un aveu d'échec et pour y rentrer plus tard par la suite...un peu comme un gars qui aurait obtenu une grosse carte de crédit et qui aurait perdu son travail. S'il y tient à sa carte de crédit, pas d'autre choix que de se faire tout petit à la banque parce qu'il ne pourra plus en changer.

S'ils voulaient revenir plus tard, ils devraient montrer patte blanche, on leur poserait des questions gênantes : "vous en êtes où de votre PIB"? "Chômage? Social"? "Votre industrie, votre technologie"? Et la réponse ne saurait être : "on va moins mal"...

Et comment s'imaginer un pays isolé vivre tout seul au milieu d'un monde entièrement globalisé, avec l'ASEAN à l'Est, l'OUA au Sud, l'UE et les USA à l'Ouest. Restent les pays musulmans, qui sont en train de monter leur propre popote, une sorte des Etats-Unis du Grand Magrheb, mais les grecs haïssent les musulmans et les musulmans le leur rendent bien. D'autant que la Grèce a eu fait preuve d'un soutien un peu exagéré à Israël.

La Grèce est le pays le plus inutile d'Europe. Ils ne produisent rien de particulier. Même la feta qu'on met dans nos salades esrt produite enFrance ou en Italie. La Grèce n'a pour ainsi dire pas d'industrie, pas de technologie, pas de science. Juste de l'histoire, des vieilles pierres, la ville la plus polluée d'Europe et des kilomètres et des kilomètres de belles plages rocheuses archi-sales.

A mon avis, on ne va pas tarder à entendre parler de la Turquie dans l'histoire. Les grecs, s'ils tiennent à pouvoir continuer à compter sur la protection militaire et économique de l'Europe ainsi qu'un accès illimité à son marché et ses tarifs d'échange devront songer à se tourner vers leur ennemi naturel. Tout comme l'ont fait les USA vers les chinois ou les allemands dans leur association avec la Tchéquie ou encore les roumains et les polonais.

La Turquie est actuellement le pays d'Europe de très loin le plus riche (mais oui, la Turquie est européenne jusqu'à l'Hellespont, le Pont-Euxin, le plus beau coucher de soleil de la planète) et, surtout, elle est complètement insensible à la crise économique internationale. Non seulement ils y sont insensibles mais en plus ils s'en foutent complètement. Ils se sont même permis, l'année passée d'en profiter pour lancer une campagne de pub pour proposer de placer notre argent dans leurs banques, de ne pas hésiter à leur confier notre production industrielle, etc...

...Et c'est vrai : ils sont riches, puissants, bien plus laïques que nous, ils ont l'industrie la plus développée et la moins chère d'Europe.

Je parierais qu'on entendra très bientôt parler d'eux qui proposerons un soutien technique et financier gigantesque à la Grèce, en plus de la paix, parce que ça fait quand même un petit moment qu'ils se tapent sur la geule maintenant...et l'UE n'aura pas d'autre choix que d'accepter les turcs dans le giron de l'UE.

A noter que ce serait peut-être l'occasion pour les turcs de récupérer également Chypre. Ils pourront racheter purement et simplement la part grecque de l'île afin de bénéficier de son influence économique maritime, qui est gigantesque et, en échange, leur apporter soutien technologique et industriel, développement, paix, maintien dans l'UE et la zone Euro, leur dignité.

En échange de quoi les grecs devraient obtenir l'entrée dans l'UE de la Turquie.

Tout ceci me semble plausible et il ne devrait pas tarder à se produire des rebondissements. Le genou à terre ou la faillite, c'est vite vu!

Je préciserai que l'UE aurait tout à gagner à l'entrée de la Turquie. Ca amènerait une très grosse bouffée d'air frais économique et financier en plus d'un pont pacificateur avec les pays musulmans.
Appropriez-vous la signature du Monde en Chantier
Image
Le bon sens, c'est la direction que l'on prend si elle va là où on veut aller.
L'amitié entre les peuples concerne les peuples, l'amitié entre les Etats concerne leurs victimes.

Avatar du membre
Técé
Administrateur
Administrateur
Messages : 3244
Enregistré le : ven. 16 janv. 2009, 14:03
Localisation : Au soleil

Re: La Grèce dans le pétrin

Message par Técé » mar. 13 avr. 2010, 18:29

Bon, la Turquie n'a pas bougé. Curieusement, on nous a juste parlé des intentions de l'Europe, de ses hésitations...mais rien en coulisses...

..L'aurions-nous muselée? La Turquie n'était-elle réellement pas opportuniste? L'affaire était-elle plus mauvaise que ce que je pensais?

En tous les cas, on propose 30 milliards d'aide à la Grèce...autant dire rien! Et quand on considère que les grecs n'ont strictement rien à offrir en échange ni même qu'ils ont ne serait-ce qu'une infitésimale possibilité de remboursement, on ne comprend pas.

La Grèce, il fallait la lâcher. Ce pays ne sert à rien ni personne et il n'a aucun interêt à être dans l'UE. L'intérêt principal de l'UE est le libre-échange industriel, c'est tout. Dans leur cas, c'est pire que tout : le libre-échange a fait que l'Etat n'a rien encaissé de taxe d'importation sur les produits venus d'Europe alors que la Grèce n'exporte rien.

Le monde est fou. La Suisse est un pays fortement exportateur, de produits à très forte valeur ajoutée, il est vrai, dont les prix ne représentent pas sa concurrentialité dans son secteur, mais il n'empêche qu'elle n'est pas dans l'UE. La Grèce, qui n'exporte rien et aurait tout à gagner à être indépendante et servir de passerelle avec l'Asie y est...et, comme de bien entendu, fait faillite...

...Enfin... :roll:
Appropriez-vous la signature du Monde en Chantier
Image
Le bon sens, c'est la direction que l'on prend si elle va là où on veut aller.
L'amitié entre les peuples concerne les peuples, l'amitié entre les Etats concerne leurs victimes.

méchante madame
Architecte
Architecte
Messages : 790
Enregistré le : dim. 30 nov. 2008, 21:39

Re: La Grèce dans le pétrin

Message par méchante madame » mer. 14 avr. 2010, 05:13

ohlalala, il est temps de consulter l'oracle car apollon s'énerve sur son tripod et le feu de tous les dieux de l'olympe a de la peine à prendre avec la neige qui est tombée cette nuit... ena que dio que tria pédia comme dirait une déesse bien connue :bravo:

pour ma part je vais de ce pas consulter alessandros de cephalonia, un vieux copain dont je viens de retrouver l'adresse mail le temps que le feu des dieux reprenne :thinking:



"le sentier qui traverse le tunnel carpien est comme le chemin de compostelle, il est semé de coquilles et mieux vaut se munir d'un gps et de bonnes chaussures cloutées" avant de partir" ... oui car sans cela on se ramasse une coquille et ca fait mal longtemps :headbang: comme disent les grecs qui connaissent bien le chemin de delphes, eux :bravo:

Avatar du membre
irene
Contremaître
Contremaître
Messages : 263
Enregistré le : sam. 27 déc. 2008, 12:17

Re: La Grèce dans le pétrin

Message par irene » mer. 14 avr. 2010, 10:25

Une fusion de la Grèce et de la Turquie en dehors de l'Europe ? Voilà qui serait une belle fin à l'histoire de grandes bagarres et d'occupation sans fin. Mais là les grecs vont reprendre les vieilles chansons populaires:

"Dans les villes et les plaines habitent les esclaves qui vivent avec les Turcs.
Les hommes courageux préfèrent être logés dans les gorges et les déserts.
Vivre plutôt près des fauves que près des Turcs. »

"un pays inutile et solitaire" une autre Suiss autrement dit ? :mrgreen: :mrgreen:

Avatar du membre
Técé
Administrateur
Administrateur
Messages : 3244
Enregistré le : ven. 16 janv. 2009, 14:03
Localisation : Au soleil

Re: La Grèce dans le pétrin

Message par Técé » mer. 14 avr. 2010, 10:37

Nous dirons que la Suisse est utile aux malhonnêtes et que la Grèce est utile à certains touristes...

...Est-ce que ça peut justifier la création de nations? Là est la question... :mrgreen:
Appropriez-vous la signature du Monde en Chantier
Image
Le bon sens, c'est la direction que l'on prend si elle va là où on veut aller.
L'amitié entre les peuples concerne les peuples, l'amitié entre les Etats concerne leurs victimes.

Avatar du membre
irene
Contremaître
Contremaître
Messages : 263
Enregistré le : sam. 27 déc. 2008, 12:17

Re: La Grèce dans le pétrin

Message par irene » mer. 14 avr. 2010, 19:20

La Turquie, la Grèce, mais qui donc parle de la création de nations puisqu'on se trouve en face de très vieilles cultures qui n'ont rien à prouver aux imbéciles de l'Europe de l'ouest, du centre et du nord ? Qui vit le mieux en ce moment la Grèce soi- disant au bord du gouffre ou la France de Sarkosi ? Les grecs viennent de vivre l'hiver le plus clément de l'histoire et ils ont pu se baigner tous les jours que dieu leur a donnés, les cabris et les agneaux étaient sur toutes les tables pascales, le vin grec, le raki ne manquent jamais ! Je le sais car je déguste en vous écrivant un Tsantali Naousa de 2003 et je le trouve au moins aussi délicieux que les pinots dont je commençais à me lasser sérieusement. Oui les grecs sont pauvres et couverts de dettes, et alors ? Ils vivent au soleil, ils se contentent de peu, cultivent leurs relations en même temps que leur petit jardin et si j'avais un conseil à donner à la plus vieille nation d'Europe ce serait bien de laisser tomber, de se foutre un peu du confort des touristes qui leur gachent la vie tous les étés et surtout de se ficher complêtement de leurs dettes car le dicton qui dit que payer ses dettes s'enrichi n'a plus aucune valeur dans le monde pourri des banques d'aujourd'hui :bravo: :bravo:

Avatar du membre
irene
Contremaître
Contremaître
Messages : 263
Enregistré le : sam. 27 déc. 2008, 12:17

Re: La Grèce dans le pétrin

Message par irene » mer. 14 avr. 2010, 19:25

Non, je ne vous dirai pas où j'achète mon Tsantali Naousa Epilgmenos de 2003 et mon huile d'olive crétoise et je ne vous dirai pas les prix :swear:

Avatar du membre
Técé
Administrateur
Administrateur
Messages : 3244
Enregistré le : ven. 16 janv. 2009, 14:03
Localisation : Au soleil

Re: La Grèce dans le pétrin

Message par Técé » mer. 14 avr. 2010, 21:49

Qui vit le mieux en ce moment la Grèce soi- disant au bord du gouffre ou la France de Sarkosi ?
La France de Sarko, indiscutablement, et de loin. :lol:
de se ficher complêtement de leurs dettes car le dicton qui dit que payer ses dettes s'enrichi n'a plus aucune valeur dans le monde pourri des banques d'aujourd'hui
Je crois que vous faites fausse route, ce dicton n'a jamais été autant d'actualité. Si les pauvres ne le respectaient pas, dans ce monde à la haute finance en déroute, comment feraient les banquiers pour s'enrichir? :mrgreen:
je ne vous dirai pas les prix
Oh ben...ils sont...grecs! :mrgreen: :mrgreen:
Appropriez-vous la signature du Monde en Chantier
Image
Le bon sens, c'est la direction que l'on prend si elle va là où on veut aller.
L'amitié entre les peuples concerne les peuples, l'amitié entre les Etats concerne leurs victimes.

méchante madame
Architecte
Architecte
Messages : 790
Enregistré le : dim. 30 nov. 2008, 21:39

Re: La Grèce dans le pétrin

Message par méchante madame » jeu. 15 avr. 2010, 09:39

C'est vrai mes prix sont grecs, c'est à dire pas encore trop trafiqués par les marges des gros distributeurs.Si on peut il faut acheter malin et d'ailleurs je ne sais pas pourquoi les producteurs nous offrent encore si peu leurs produits en vente directe ? Enfin, il ne faut pas se plaindre, ça commence :nod: et puis un casse-prix a de la bonne huile d'olive à petit prix. Il ne faut pas toujours se fier aux dégustateurs d' ABE ou alors on n'irait plus que chez Hédiard. Oui je sais mes petits commentaires à deux balles ne vont pas arranger les affaires des grecs comme dit mon copain Alessandros qui gagne 4 euros de l'heure. Enfin ce matin le soleil brille sur la mer Egée, réjouissons-nous ! :music: ena que dio que tria pédia :bravo:

Avatar du membre
Técé
Administrateur
Administrateur
Messages : 3244
Enregistré le : ven. 16 janv. 2009, 14:03
Localisation : Au soleil

Re: La Grèce dans le pétrin

Message par Técé » jeu. 15 avr. 2010, 12:03

Ne vous faites pas de souci pour Alessandros, il ne paie pas sa boîte de petits pois chf 4,50, lui! :mrgreen: Et la baguette de pain ne coûte que 30cts d'€.. ;)

Tant que j'y suis, je me pose une question depuis un moment déjà : si on ajoute de la Graisse dans le pétrin, ça donne quoi au juste?

...De la taillaule? De la cuchaule? :mrgreen:
Appropriez-vous la signature du Monde en Chantier
Image
Le bon sens, c'est la direction que l'on prend si elle va là où on veut aller.
L'amitié entre les peuples concerne les peuples, l'amitié entre les Etats concerne leurs victimes.

Répondre

Retourner vers « Economie »