L'influence des jeux video

Avatar du membre
Técé
Administrateur
Administrateur
Messages : 3032
Enregistré le : ven. 16 janv. 2009, 14:03
Localisation : Au soleil

L'influence des jeux video

Message par Técé » dim. 18 déc. 2011, 10:43

Déjà à plusieurs reprises j'ai soutenu la thèse que si le comportement des jeunes est de plus en plus violent, que la société en général est de plus en plus violente, c'est à cause d'internet, les images, mais, aussi et surtout, les jeux videos.

Quand un gamin de 13 ans, sur l'arrière de la selle de scooter piloté par un autre gamin de 14 ans qui file à toute allure à travers la ville, tire sur un troisième gamin au fusil à pompe pour le buter, faut être clair : ça ne se serait JAMAIS produit il y a 20 ans. C'est aujourd'hui bientôt quotidien à Marseille, et ça commence à Paris. Je ne vous parle pas aux USA.

De même, quand une bande de jeunes prend le contrôle d'un parking après avoir fait tellement chier un grand groupe comme Vinci afin de racketter les automobilistes, si on est pas dans Vice city, on est où?

J'ai d'ailleurs souvent argumenté du fait que l'armée, et aujourd'hui plus seulement l'armée américaine, mais aussi les armées européennes, entraînent leurs soldats dans des simulateurs 3D. Ils sont tout simplement le personnage du jeu. On fabrique des machines à tuer. On les programme. Non seulement ça permet de fabriquer des machines à tuer, mais en plus ça permet de faire un tri dans les individus. L'ordinateur calcule le temps de réaction. On "piège" les individus, par exemple en leur mettant face à eux un ami d'enfance passé à l'ennemi. C'est au premier qui tire de tuer son ami d'enfance. Franchement, c'est pas évident.

A partir de ces statistiques, de la rage de tuer, du courage de l'individu, de sa capacité à augmenter son adrénaline en situation de guerre, on détermine où il sera sur le terrain. Et il y a passablement d'échelons, d'employé de bureau ou logistique à commando en passant par sanitaire, infanterie...et même chair à canon!

Vous démontrez des capacités exceptionnelles de résistance au stress, votre taux d'adrénaline monte en flèche et vous conservez la tête froide? >> Commandos!
Vous êtes courageux, mais vous hésitez à tuer? Vous réflechissez un peu trop? >> Sanitaire! (faut être courageux pour aller sur le terrain sous le feu chercher les blessés)
Vous êtes à moitié fou et vous foncez dans le tas en faisant feu dans toutes les directions et butant tout ce que vous voyez? >> Infanterie!
Vous réagissez stratégiquement, vous n'hésitez pas à tuer, mais vous évitez la zone de combat, vous faites tout par derrière? >> Logistique, bureaux, administration, Etat-major, etc...!
Vous ne répondez à aucun de ces points mais vous n'êtes pas suffisamment mal en point pour être réformé? >> Chair à canon! (Votre rôle? ...Servir de cible à l'ennemi afin de laisser du temps à vos petits camarades de jeu pour causer le max de tort. La chèvre d'appât quoi...espérance de vie? ...moins de 2 minutes)

La meilleure? Ben, c'est que par rapport aux méthodes d'entraînement sur le terrain, elle est ludique. On s'amuse comme des petits fous. Alors, dans l'armée américaine, les soldats ont à leur disposition tout un tas de ces simulateurs. Ils peuvent jouer les uns contre les autres, les uns avec les autres, librement, sans contrainte. Ils peuvent se lancer des défis, des paris, parfois chers, dans lesquels on a vraiment intérêt à gagner...donc même à tricher, ce qui donne parfois des combats réels.

Bien évidemment, il m'a été rétorqué tout un tas d'arguments plus ou moins absurdes pour prétendre que ce n'était pas vrai. Qu'avant les jeux videos on jouait déjà à se tuer, qu'au temps de François Villon les rues étaient déjà violentes, et patati et patata....du grand n'importe quoi...mais c'est comme ça que les marchands d'armes font fortune : avec la connerie humaine!

Maintenant, le vif du sujet :

Image

Source
Appropriez-vous la signature du Monde en Chantier
Image
Le bon sens, c'est la direction que l'on prend si elle va là où on veut aller.
L'amitié entre les peuples concerne les peuples, l'amitié entre les Etats concerne leurs victimes.

nowevo
Terrassier
Terrassier
Messages : 31
Enregistré le : mar. 17 mai 2011, 10:05

Re: L'influence des jeux video

Message par nowevo » ven. 02 mars 2012, 10:11

j'ai observé les jeunes de 20 ans de mon entourage qui "joue a ces jeux de guerres" pendant des nuits entières, et étrangement ils ne trouve pas de travail et me dise pour la plus part d'entre eux qu'ils veulent partir s'engager pour l'armé!

D'autant plus que l'invention du jeux video a été faite par ... des militaires !! Bizarre non?

je ne veut pas crier au loup trop vite, mais quand on regarde l'Histoire, puis qu'on voit aux info que le nombre d'inactif (chômeur principalement), qu'on sait ce qu'ils coûtent a la société, et que ça n'a pas l'air de déranger plus que cela nos cher dirigent (sans parler du budget consacrer à l’achat d'armement et de nouveaux équipements militaire alors qu'on parle de pacification)...!? Je me pose des questions qui m’inquiète un peu.
Car on le sait tous, les guerres ont plusieurs avantage: elles relancent l’économie, diminuent la surpopulation, affaiblissent les populations de manière a mieux les manipuler,et permettent aux responsables de faire du business et de jouaient a la gué guerre ..etc.
Mais bon moi aussi je suis un peu trop parano, je voit des complot partout :shock:

Avatar du membre
Técé
Administrateur
Administrateur
Messages : 3032
Enregistré le : ven. 16 janv. 2009, 14:03
Localisation : Au soleil

Re: L'influence des jeux video

Message par Técé » sam. 03 mars 2012, 01:40

Je ne suis pas certain que ça soit de la parano...

...Ni des complots non plus, d'ailleurs! C'est le fonctionnement du monde, c'est tout. Il fonctionne sur la connerie humaine, et les dirigeants sont aussi des humains, c'est tout.

;)
Appropriez-vous la signature du Monde en Chantier
Image
Le bon sens, c'est la direction que l'on prend si elle va là où on veut aller.
L'amitié entre les peuples concerne les peuples, l'amitié entre les Etats concerne leurs victimes.

Répondre

Retourner vers « Bistrot »