Les tricheurs de l'économie persistent...

Avatar du membre
Técé
Administrateur
Administrateur
Messages : 3242
Enregistré le : ven. 16 janv. 2009, 14:03
Localisation : Au soleil

Les tricheurs de l'économie persistent...

Message par Técé » sam. 19 févr. 2011, 10:05

Les USA ont voté une réforme bancaire pour limiter les dégats en cas de crash. Du coup, ça ne plaît bien sûr pas aux banquiers :
USA : des banques étrangères trouvent une astuce pour échapper à la réforme


Des banques étrangères ont trouvé une astuce pour échapper à l'une des dispositions les plus contraignantes de la réforme américaine du secteur financier, qui les obligerait à massivement recapitaliser leurs filiales aux Etats-Unis, rapporte vendredi le Wall Street Journal.
Ces banques, parmi lesquelles la britannique Barclays, ont engagé les démarches pour changer le statut juridique de leurs activités américaines, qui sont actuellement coiffées par une holding supervisée par la Réserve fédérale.
"La manoeuvre leur permettrait d'échapper à l'une des dispositions de la loi Dodd-Frank qui les oblige à injecter des milliards de dollars d'argent frais dans le capital de ces entités", écrit le quotidien des milieux d'affaires.
Le subterfuge consiste à supprimer légalement leur entité juridique américaine et à piloter individuellement depuis le siège de la maison-mère les diverses activités américaines de la banque.
C'est la banque britannique Barclays qui a la première trouvé l'astuce. Selon le WSJ, Barclays a "secrètement" supprimé sa holding américaine, Barclays Group US, afin que celle-ci ne soit plus soumise à la réglementation édictée l'année dernière pour éviter une nouvelle crise semblable à celle de 2008.
N'étant plus une entité américaine à part entière, Barclays n'est plus tenu de remplir les exigences américaines en termes de capital. Selon la nouvelle loi, Barclays aurait dû injecter plus de 12 milliards de dollars d'argent frais dans sa filiale pour que celle-ci satisfasse au ratio de fonds propres durs (capital et bénéfices mis en réserve) qui doit dépasser 4% aux Etats-Unis.
"Plusieurs autres banques étrangères envisagent de lui emboîter le pas", ajoute le quotidien financier, citant des sources proches du dossier.
Les Etats-Unis ont adopté en juillet une vaste réforme financière baptisée Dodd-Frank, du nom des deux parlementaires l'ayant portée.
Les banques se sont fortement opposées à ces nouvelles dispositions qui pénalisent leur rentabilité.
http://www.boursorama.com/infos/actuali ... 13861510c5

Combien vous pariez qu'on ne fera rien pour les en empêcher? Les plus grandes banques, on le sait maintenant, sont impliquées dans les plus grosses magouilles ayant entraîné le monde dans sa spirale, mais personne ne fera rien contre personne.

Ce qui compte, c'est que ceux qui n'ont pas payé leur contravention pour mauvais parcage aillent en prison, le reste n'est qu'accessoire.
Appropriez-vous la signature du Monde en Chantier
Image
Le bon sens, c'est la direction que l'on prend si elle va là où on veut aller.
L'amitié entre les peuples concerne les peuples, l'amitié entre les Etats concerne leurs victimes.

Retourner vers « Economie »