Le monde change....VITE! ...Très vite...

A chacun sa manière personnelle de voir l'actu....et de le dire ici...
Técé
Administrateur
Administrateur
Messages : 3040
Enregistré le : ven. 16 janv. 2009, 14:03
Localisation : Au soleil

Le monde change....VITE! ...Très vite...

Message par Técé » mar. 22 févr. 2011, 12:03

Configuration géopolitique générale

L'Europe est autosuffisante alimentaire à hauteur d'environ 25%. D'aucuns me rétorqueront que la France est le plus gros exportateur mondial de blé, par exemple. Mais la notion même d'alimentaire implique aussi tout un tas d'autres choses. Des milliers de produits. Nous sommes un peu moins de 800 millions, sans ses importations, l'Europe pourrait nourrir --mal-- environ 200 millions d'individus. Le terme "alimentaire" implique, en sus du maïs et du blé, ou nous sommes en surproduction, du riz, ou nous pourrions être autosuffisants, des ananas, des pamplemousses, du café, du cacao, des bananes ou des haricots hors saison. Tous produits qui, si on ne les a pas sur la table, doivent être compensés par autre chose. Ces produits, bien que bien souvent peu nécessaires puisque facilement remplaçables, font ventre quand ils sont dans notre assiette et donc ne le font pas quand ils n'y sont pas.

L'essentiel de nos importations alimentaires provient d'Amérique du Sud, pour la viande bovine ou du vin, du cidre, mais, surtout, d'Afrique, pour le cacao, le café, les ananas ou les haricots. L'Afrique, c'est aussi Israël ou le Liban, pas seulement la Côte d'Ivoire et le Niger.

Amérique du Sud

Il y a de ça environ 20 ans, a commencé la "Révoluçion" en Amérique du Sud. Sont apparus des individus comme Evo Morales (Bolivie), Lula Da Silva (Brésil), Hugo Chavez (Venezuela), Juan Manuel Santos (Colombie). On les a qualifiés de tous les noms. Chavez est un dictateur, Da Silva un syndicaliste, Evo Morales un anarchiste fouteur de merde. Ca doit être vrai, puisqu'ils sont fiers de nous le dire haut et fort.

Le Brésil a maintenant dépassé la France en matière économique, passant à la 8ème place, relèguant la France à la 11ème. Evo Morales est le fer de lance du nouveau socialisme mondial, les plus modernes d'entre nous parleront "d'altermondialisme". Il est l'archange des altermondialistes en réunion en ce moment même, au Forum Social Mondial de Dakar, au Sénégal, autre signe des temps. Evo Morales? "Il" parle, on écoute. Chavez a permis au Venezuela de récupérer son pétrole, son ciment, son or. Toutes choses qui partaient aux USA, arraché au sol Vénézuelien par des ouvriers suant à en mourir pour des salaires ridicules versés par de gros industriels occidentaux qui revendaient tout ça au prix fort aux USA. Maintenant, cette manne profite directement au Vénézuela qui a récupéré la production.

L'incidence sur les prix finaux est faible puisque la vente est la même. En revanche, ces changements ont induits une perte sèche au niveau macro-économique, puisque cet argent ne grossit plus majoritairement des poches occidentales.

L'Afrique

Durant des siècles, pour nous approvisionner, nous avons maintenu ses populations en état d'esclavage ou de quasi esclavage. Encore aujourd'hui, dans une grosse partie de l'Afrique c'est le "Franc CFA" qui a cours. Peu de gens, même des français savent ce que signifie ce sigle : FCFA. Il signifie : "Franc des Colonies de FrançAfrique. Cette monnaie a cours sur les marchés internationaux. Sa parité est fixée, tout simplement, par la France. C'est le président lui-même qui signe les documents afférents. Si le pouvoir d'achat des français baisse, on diminue la valeur du FCFA et on importe plus de produits en provenance des pays utilisant cette monnaie, ce qui permet d'injecter plus de produits à meilleur prix, donc de corriger l'échelle des prix sur le marché en métropole. Pour se prémunir d'une éventuelle désaffection ou même d'une désunion, on a installé tous ces pays dans des organismes sous contrôle occidental, comme la "BCEAO", Banque Centrale des Etats d'Afrique de l'Oest ou la CEDEAO, Communauté Economique Des Etats de l'Afrique de l'Ouest. Ces organismes, en étant entièrement sous contrôle de l'Occident permettent que si l'un des Etats venait à commettre une quelconque incartade, il suffirait de "moduler" un tantinet le FCFA pour affaiblir toute la sous-région, dont on accuserait alors les gouvernants les plus sensibles de corruption. Voilà toute la région déstabilisée, les gouvernements menacés. Autant dire qu'aucun n'en a vraiment envie, alors tout le monde file droit, et si l'un d'entre eux ne le faisait pas, il serait bien vide remis à l'ordre par ses petits camarades de classe. Voilà qui édifiera ceux qui avaient encore des doutes sur la verité du colonialisme français en Françafrique.

Ni plus ni moins qu'un fouet punisseur accroché au-dessus du linteau de la porte de la liberté que personne n'a osé franchir jusque là.

Comme l'Occident ce n'est pas seulement la France, mais aussi les anglo-saxons, par exemple, avec les colonies de Rhodésie, désormais Zimbabwe pour l'éternité, et que tout n'est pas produit par les pays de la CEDEAO, grâce à ce stratagème, il devient possible de négocier, entre occidentaux, le prix des denrées. "Si tu veux mes ananas, je veux bien te les vendre contre ton café, mais à tel prix...". Les africains, eux, ils transpirent dans les champs pour des clopinettes.

Mais voilà-t-y pas que tout d'un coup c'est terminé. Gbagbo a décidé de mettre le holà. La France a manipulé des "élections libres", en trichant, en fournissant des sommes considérables de fric pour sa campagne à son poulain, Alassane Dramane Ouattara, "ADO", pour les intimes (les pourris quoi). Allant même jusqu'à s'arranger pour lui fournir un faux certificat de naissance. ADO a deux mamans, le veinard. L'une des deux étant ivoirienne, de sorte qu'il peut prouver son ivoirité et ainsi a pu se présenter à l'élection présidentielle. Je crois qu'en le cas d'espèce, Coluche l'aurait appelée autrement.

Gbagbo souhaitant un meilleur avenir pour son pays, visant une collaboration plus fructueuse avec le Brésil ou la Chine, veut sortir la Côte d'Ivoire, et toute la sous-région avec lui, de la domination occidentale. Depuis, l'Occident, au travers de la France, n'est pas content, mais alors, pas content du tout...Gbagbo ne respecte pas la démocratie, Gbagbo çi, Gbagbo ça. Après tout, en effet, n'est-il pas du droit le plus strict des peuples africains d'être nos esclaves? Surtout si c'est nous qui l'avons décidé?

Les Etats-Unis ont gagné la "Guerre Froide" qui les opposait à l'URSS. En réalité, une guerre économique. L'URSS représentait le deuxième pouvoir économique de la terre, un contre-pouvoir économique. Avec sa chute, la conséquence pour l'Afrique de la perte de ce contre-pouvoir économique a été la chute des prix des denrées de première nécessité. Pour exemple, le café ethiopien est passé de près de 2 US$ à....0.50 US$. Bien sûr, les américains ne s'en sont jamais plaints. Mais la grogne a commencé en Afrique.

Brutalement ("brutalement" ne se compte pas en "quelques jours", mais "quelques années"), toute l'Afrique s'est embrasée. Après la fin de l'Apartheid, signant la fin de la suprématie hollandaise sur le géant industriel, agricole et minier qu'est l'Afrique du Sud. Après la fin de la colonisation anglaise du Zimbabwe, où les colons anglais refusant de rendre leurs fermes et de devenir "fermiers de l'Etat" ont soit été tués dans des fusillades, soit expulsés à coups de pompes dans le cul, privant l'Angleterre de leur principal grenier alimentaire. Voilà que la Côte d'Ivoire s'y met. Représentant 40% du chiffre d'affaires de la BCEAO, plus gros contributeur à la CEDEAO, si la France mollit, ce dont elle n'aura pas le choix, la Côte d'Ivoire va entraîner avec elle toute la sous-région, qui reprendra alors à son avantage la BCEAO et la CEDEAO, avec leur propre monnaie, leurs propres exportations, leurs propres bourses.

L'Asie

La Chine et l'Inde se développent à la vitesse Grand V. Un rouleau compresseur industriel. Tout le monde leur accorde le droit à un niveau de vie plus acceptable. Le nôtre est bien évidemment BEAUCOUP trop haut. Chez nous on descend dans la rue en gueulant qu'on arrive pas à faire le tour, alors que Monsieur à une voiture, Madame aussi, le fiston un scooter, sa soeur un superbe vélo et elle aura bientôt son scooter, tout le monde à un portable, chacun son ordi, on est abonné à Canal+, internet, on part en vacances...et en Chine on était considéré comme "à l'aise", il y a seulement 10 ans, si on avait une cuisine pour 3 logements et un vélo par étage d'immeuble....et je ne sais pas si vous avez déjà vu un immeuble chinois...

La Chine, surpeuplée avec 1 milliard et demi d'habitants...oui, mais elle représente en taille plusieurs fois l'Europe, alors qu'elle n'est que deux fois plus peuplée. Les chinois, sont moins nombreux que les européens en réalité. Leur densité est notablement plus faible.

La Chine, qui copie les occidentaux, parce qu'elle n'est capable de rien sans nous...sauf qu'elle est le seul pays au monde à avoir produit toute seule, sans aucune alliance, un lanceur de satellite, un engin d'une fiabilité extrême. Ce lanceur lance des satellites chinois, qui marchent très bien. Ils fabriquent aussi leurs propres fusées emmenant leurs propres spationautes pour réparer leurs propres satellites. A se demander qui copie qui? C'est oublier un peu vite que eux tiraient sur leurs ennemis avec des missiles qu'ils orientaient à la boussole selon des plans écrits sur du papier alors que nous vivions dans des huttes et que nous tentions de couper notre bois avec des haches en bronze...nos armes les plus puissantes étaient alors des arcs, avec de vulgaires flèches.

L'Inde, avec le même nombre d'habitants, mais un territoire beaucoup plus petit que la Chine. Elle est sensiblement plus densément peuplée que l'Europe, et ça se ressent dans les assiettes. Heureusement, sa religion fait que l'ascétisme est bien vu. Du coup, personne ne mange, ou si peu...

A force de travail, l'Inde s'est issée au faîte mondial de l'industrie et de la gestion administrative. L'informatique de gestion, de production, d'administration, ou de programmation est son fer de lance et elle s'en tire bien. Ses étudiants sont les meilleurs du monde. Pauvre et surpeuplée, elle ne pouvait se permettre d'instruire tout le monde. Alors elle a mis en place un système "hyper-élitiste". Peu importe le ruisseau d'où l'on vient, il alimentera aussi le fleuve....si on est le meilleur. Et la notion de "meilleur" pour les universités d'Inde, ça veut dire "les meilleurs des meilleurs, chef", et j'ajouterai : pris parmi les meilleurs. Ils ne sont pas seulement l'élite intellectuelle indoue, mais de toute la planète. Ceci a fait qu'avec son immense foule, ils ont trié, extrait, le surplus de cervelle présent dans toutes les couches de leur population pour en faire des cerveaux recherchés sur toute la planète et capables de développer leurs structures vieillissantes....jackpot!

Cette Inde qui ne serait rien sans les anglais, c'est un peu oublier (décidément, les occidentaux ont la mémoire courte) que nos chiffres, faussement qualifés de "arabes" proviennent d'Inde, ainsi que les mathématiques.

....La suite au prochain numéro....c'est fatigant tout ça...
Appropriez-vous la signature du Monde en Chantier
Image
Le bon sens, c'est la direction que l'on prend si elle va là où on veut aller.
L'amitié entre les peuples concerne les peuples, l'amitié entre les Etats concerne leurs victimes.

Retourner vers « L'actu...alitée... »