Des nouvelles d'Azzaro chez son nouveau maître....

Répondre
Técé
Administrateur
Administrateur
Messages : 3047
Enregistré le : ven. 16 janv. 2009, 14:03
Localisation : Au soleil

Des nouvelles d'Azzaro chez son nouveau maître....

Message par Técé » jeu. 12 mars 2009, 14:27

Azzaro vit donc une nouvelle vie chez son nouveau maître, Monsieur Blaise Matthey. Je pense qu'on pourra tous voir qu'il ne semble pas mécontent de son sort :

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Constatation évidente : Malgré ses longs mois d'incarcération indûe, en raison de l'imbécilisme chronique d'un con de première grandeur, Azzaro est toujours aussi gentil! Il n'y a qu'à imaginer à quel point il l'était avant qu'on le vole à Mme Faivre pour soigner l'ego surdimensionné d'un taré!

Maintenant, autre chose...

Monsieur Matthey, dans un mail exaspéré, parle de ses sentiments à l'égard de ce chien, extraits choisis :
il s'agit d'une adoption privée qui a été prise en tout connaissance de cause, et cela après mûre réflexion de ma famille et de moi-même....

....je vous prierai de croire que mes compétences et mon dévouement à la cause des chiens ne sont plus à prouver. J'ai toujours fait preuve de respect et de politesse autant envers les animaux qu’envers leurs maîtres, et c'est avec calme et réflexion que je gère mes affaires tant professionnelles que privées....

....Azzaro est maintenant mon chien et cela tant au plan affectif que juridique. Je fais et ferai tout pour lui au même titre que pour mon premier chien
J'ajouterai que Mme Faivre peut voir Azzaro. A ce titre, Monsieur Matthey fait preuve d'une empathie qui lui fait honneur et, comme rien ni personne ne l'y oblige et qu'il fait donc cela spontanément, je tiens à l'en féliciter et le remercier.

Voilà, rendons à César ce qui est à César.



Ceci dit, j'aimerais juste faire remarquer à Monsieur Matthey que s'il est indubitable qu'il est un bon maître et que je crois volontiers qu'il aime Azzaro comme il le mérite, nous ne pourrons en douter ne fût-ce qu'une seule seconde, que Mme Faivre aussi aime son chien.

Son chien lui a été enlevé indûment par le SCAV, ce qui est déjà démontré rien que par le fait de la gentillesse de ce chien qu'on peut voir sur les photos. Fait que Monsieur Matthey pourrait maintenant attester en faisant preuve de la même honnêteté que celle dont je fais preuve envers lui en confirmant à quel point c'est un gentil toutou, en lieu et place d'un "chien dangereux".

Mme Faivre a dû être tarabustée pour accepter de donner son chien. On l'a travaillée jusqu'à ce qu'elle craque. On l'a carrément travaillée au corps et maintenant elle ne va pas tellement bien moralement.

Si donc le SCAV devait être débouté définitivement, ce qui ne tardera plus, au vu des preuves de sa monstrueuse horreur que je suis en train d'accumuler contre les agissements de Gobat, ce qui serait alors la preuve définitive de l'abjection d'avoir enlevé ce chien à Mme Faivre. Considérant que toute signature obtenue sous la contrainte est nulle et non avenue, donc caduque, le chien redeviendrait de fait la propriété de Mme Faivre.

Je ne saurais que trop enjoindre Mme Faivre de le refuser à ce moment-là. Il a un bon compagnon, avec qui il s'entend bien, un bon maître, qui semble bien s'en occuper, Mme Faivre peut être rassurée, elle pourrait donc refuser de le reprendre alors....mais l'esprit libre.

La moindre des choses serait qu'il lui soit donc reproposé.

Par conséquent, Monsieur Matthey, veuillez prendre note que seulement à ce moment-là vous serez définitivement propriétaire d'Azzaro. Vous ne pouvez décemment pas prétendre en être le propriétaire, en tant que policier, donc protecteur de la population, alors que vous savez pertinemment que c'est sous la torture morale que la signature du contrat de cession a été arrachée.

Je vous vois honnête et sincère, il ne vous reste plus qu'à l'être jusqu'au bout!
Appropriez-vous la signature du Monde en Chantier
Image
Le bon sens, c'est la direction que l'on prend si elle va là où on veut aller.
L'amitié entre les peuples concerne les peuples, l'amitié entre les Etats concerne leurs victimes.

Répondre

Retourner vers « Azzaro.... »