Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

méchante madame
Architecte
Architecte
Messages : 629
Enregistré le : dim. 30 nov. 2008, 21:39

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message non lu par méchante madame »

l'[b]Art de la joie de Goliarda Sapienza vient d'être réédité
"L'Arte della gioia", ouvrage posthume, 1996. Traduction française "L'art de la joie", 2005.

"Il était une fois enfant, Modesta, née le 1er janvier 1900, dans un monde frustre et rapidement englouti... Non, L'Art de la joie résiste à toute présentation. Roman d'apprentissage, il foisonne d'une multitude de vies. Roman des sens et de la sensualité, il ressuscite les élans politiques qui ont crevé le XXe siècle. A"L'Arte della gioia", ouvrage posthume, 1996. Traduction française "L'art de la joie", 2005.


https://www.telerama.fr/livre/trois-rai ... 126102.php

https://www.youtube.com/watch?v=iHnT-tfUeZU :)

https://www.babelio.com/livres/Sapienza ... -joie/5719


https://www.bing.com/videos/search?q=l% ... ORM=VDRVSR


De Vladimir Holan :
Un matin, en ouvrant la porte,
tu as trouvé des chaussons de danse sur le seuil.
L'envie t'as pris de les embrasser et c'est ce que tu as fait aussitôt,
et soudain, après tant d'années, tu as ressenti de la joie,
les larmes que tu avais si longtemps refoulées
ont afflué dans un sourire
puis tu as ri et chanté de toute ton âme
dans un silence jeune…
Et tu n'as pas demandé qui était la belle
qui avait déposé ces chaussons sur le seuil.
Et tu ne l'as jamais su,
bien que cet instant de bonheur
t'aide encore bien souvent à vivre…


"Il y a de la place en moi, plus encore: de l'espace

pour votre chagrin et pour vos blasphèmes,

et même pour votre joie... Non, rien ne vous empêche

d'entrer un jour de grand soleil

et pas seulement quand il fait de l'orage...

Ici, vous pouvez pleurer et maudire

et tout près du mystère, rire, même rire-

personne ne vous empêchera de repartir.

et dans Une nuit avec Hamlet toujours de Vladimir Holan:

Il y a de la place en moi, plus encore: de l'espace

pour votre chagrin et pour vos blasphèmes,

et même pour votre joie... Non, rien ne vous empêche

d'entrer un jour de grand soleil

et pas seulement quand il fait de l'orage...

Ici, vous pouvez pleurer et maudire

et tout près du mystère, rire, même rire-

personne ne vous empêchera de repartir.

Moi, je suis là, et vous ne faites que passer...
méchante madame
Architecte
Architecte
Messages : 629
Enregistré le : dim. 30 nov. 2008, 21:39

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message non lu par méchante madame »

:twisted: Carlo Fruttero et Franco Lucentini

Il faut commencer à découvrir cet auteur avec "Place de Sienne côté ombre" car c'est un réel plaisir de faire la connaissance de cette magnifique ville avec ce livre qui a tout ce qu'il faut pour faire une très belle histoire... :) C'est le fin moment pour faire de belles découvertes et programmer de futurs petits voyages en Italie
https://www.babelio.com/livres/Fruttero ... mbre/71892

https://fr.wikipedia.org/wiki/Piazza_del_Campo



https://parfumdelivres.niceboard.com/t6 ... italiearlo

:twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted:
méchante madame
Architecte
Architecte
Messages : 629
Enregistré le : dim. 30 nov. 2008, 21:39

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message non lu par méchante madame »

Maria Chapdelaine de Louis Hémon

J'ai trouvée une ancienne édition de ce livre dans une boite à livres d'un pays perdu un peu comme celui où vivait Maria Chapdelaine :) et j'ai bien failli le rapporter dans la boite car j'avais un peu de peine à raccrocher à cette histoire de la vie des québécois du début du 20ème siècle. J'ai hésité et finalement décidé de relire cette histoire très connue mais il y a si longtemps... Bien m'en a pris car un nouveau film va sortir et aurait déjà dû être lancé dans les salles sans l'histoire du corona, - Donc on reaime les vieilles histoires et même quand elles se passent dans le fin fond du Quebec des pionniers.

https://mariachapdelaine.com/maria-chap ... le-blogue/

"« Et nous nous sommes maintenus, peut-être afin que dans plusieurs siècles encore le monde se tourne vers nous et dise : Ces gens sont d'une race qui ne sait pas mourir… Nous sommes un témoignage. » p. 129

" Une tranche de vie d'une famille de pionniers au Québec au début du XXe siècle.
Maria est l'aînée et vit avec ses parents et ses frères et soeurs au rythme imposé par les saisons : les fortes chaleurs de l'été et les rigueurs de l'hiver. C'est un pays rude où l'homme est soumis aux lois de la nature et à la parole divine. En effet, bien qu'ils habitent loin de l'église, ils vivent dans une grande ferveur religieuse.
Leur quotidien est consacré à « faire de la terre » à la belle saison (c'est-à-dire défricher la forêt pour cultiver ensuite le terrain) et repousser les rigueurs et dangers de l'hiver long et exigeant. Les veillées où les voisins les plus proches viennent partager les rires, souvenirs et nouvelles sont rares et fortement appréciées.
Trois prétendants tournent autour de Maria. Cependant la vie va-t-elle s'accorder au choix de son coeur ?
Ce roman est un réel hymne au Québec et ses pionniers ! L'auteur chante les éléments naturels avec passion dans leur beauté comme dans leur cruauté. Il exalte le labeur des hommes se ployant aux caprices de la nature et acceptant leur sort, soumis mais quand bien même heureux. Ils ont choisi de vivre dans ces contrées à conquérir. J'ai aimé toutes ces descriptions qui nous plongent aisément dans ce milieu. Même quand les personnages sont à l'intérieur de la maison, au chaud au coin du feu, la nature est toujours là, se faisant entendre au dehors.
Louis Hémon voue une véritable admiration pour ces pionniers venus de France et leur rend superbement hommage. Comme il l'écrit lui-même, ce roman est un beau témoignage de cette période où la conscience d'une identité québécoise s'éveille ou s'affirme "

J'ai trouvé ce texte sur Babélio qui reste mon site favori pour trouver tout ce qui touche aux livres

Samedi 9 janvier 2021 - sans blague je vous dit que ça vaut vraiment le coup de relire ou lire Maria Chapdelaine. Ce livre raconte très bien la vie des pionniers qui ont peuplé le Québec. Ce n'était pas une vie facile et le climat ne pousse pas à rester dans ce coin de pays, c'est sur ! Il ne faut pas débarquer là-bas après ses 30 ans comme je l'ai fait car là on n'y arrive plus, c'est bien trop tard, Non il faut partir à 20 ans ou même à 16 ans avec un vrai projet d'émigration, il faut, si vous êtes une fille chercher immédiatement l'épaule d'un vrai trappeur et vous êtes sur que ça va marcher.
Comme je sais bien que vous n'allez pas vous n'allez pas vous précipiter en librairie , je vous copierai quelques passages mais pour l'heure je suis en train d'essayer de localiser le domaine des Chapdelaine et la rivière Péribonka. Je note aussi certains des mots qu'ils utilisent et pourquoi ils disent tout le temps, blasphème... ? :)

Voilà un lien sur les sacreurs qui utilisent encore ce mot de blasphème mais vous verrez c'est pas facile à comprendre ...
http://www.tradition-quebec.ca/2015/09/ ... -15-p.html

Ella leffland: j'ai perdu sa trace à San Francisco :( qui m'aidera à la retrouver ? c'est vraiment comme une bouteille à la mer

https://www.jstor.org/stable/43024917

https://dbpedia.org/page/Ella_Leffland c'est méchante madame son amie depuis 1948 qui appelle au secours. Nous nous sommes rencontrées à
Stratford Upon Avon à une arret d'autobus... sans blagues,,,
méchante madame
Architecte
Architecte
Messages : 629
Enregistré le : dim. 30 nov. 2008, 21:39

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message non lu par méchante madame »

Oui, la plus belle histoire d'amour du monde en 2021 se passera bien à Péribonka dans la région du Lac Saint-Jean en plein essor touristique et je ne sais pas s'il faut s'en réjouir ? En tous cas on va retrouver tous les Chapdeleine comme si on y était... Faut vraiment qu'ils sortent ce film maintenant pendant qu'on se les gèle car ont y croira d'autant mieux

https://www.bing.com/videos/search?q=ma ... &FORM=VIRE

https://www.bing.com/videos/search?q=to ... ORM=VDRVRV


LA NEIGE

La neige s’est mise à tomber à tomber à minuit. Et c’est
vraiment la vérité,
c’est assis dans la cuisine qu’on est le mieux,
même si c’est là celle de l’insomnie.
Il y fait bon, tu te fais chauffer quelque chose, tu
tu bois du vin
et tu regardes par la fenêtre l’éternité familière.
Pourquoi te tracasser de savoir si la naissance et
la mort ne sont que des points.
Alors que tu sais que la vie n’est pas une droite
Pourquoi te tourmenter à la vue du calendrier
et t’inquiéter de la valeur qui se trouve en jeu
Pourquoi admettrais-tu l’idée que tu n’as pas
de quoi offrir des souliers à Saskia ?
Et pourquoi donc te flatterais-tu
que tu souffres plus que les autres ?
S’il n’y avait pas eu le silence sur terre,
cette neige l’aurait inventé dans son rêve.
Tu es seul. Pas un geste. Rien qui ne doive être vu. De Vladimir Holan


https://www.espritsnomades.net/litterat ... du-reclus/

"Nicolas Bouvier aura reconnu en lui un frère d’âme :

«. Retour d’un long voyage, alors que je me réinstallais dans une vie sédentaire, je suis tombé sur le recueil DOULEUR, tombé par exemple sur cette phrase : « Voici le moment où le lac gèle à partir de ses rives et l’homme à partir de son cœur » (L’Aube). Il ne m’en fallait pas plus pour savoir que ce petit bouquin d’un éclat si sombre et si fraternel serait pour moi un compagnon de vie, un guide-âme pour le jeune Aliboron que j’étais, la leçon d’irrationnel dont j’aurais toujours besoin, une morale de l’échec fredonnée par un homme qui, comme un sage japonais, savait mieux que personne que si la poésie pouvait véritablement atteindre le cœur de la cible, le monde disparaîtrait et les étoiles s’éteindraient comme chandelles soufflées"

"https://enkidoublog.com/2013/07/14/poes ... mir-holan/

"Ce qu’a été ta vie ? Tu as quitté connu pour inconnu.
Et ton destin ? Il ne t’a souri qu’une fois
et tu n’étais pas là..." Vladimir Holan


Ce forum n'est probablement plus lu, il fonctionne seul par je ne sais quel miracle ? J'aurais voulu parler de Philippe Jacottet sur un message pour Gustave Roud mais il est sur un fil de madame Adonis... donc...
Voilà, Philippe Jacottet a rejoint les étoiles la nuit de mercredi à jeudi. Je ne connais pas la poésie de cet auteur immensément considéré mais je vais m'y mettre un peu et ce forum est un bon endroit pour mes petites écritures même si personne ne me lit :) - d'ailleurs je ne tiens pas du tout à être lue, ce petit défouloir me fait du bien, c'est tout !
Alors, avant de passer aux textes voilà un peu qui était Jacottet:

https://www.poemes.co/philippe-jaccottet.html

https://www.lemonde.fr/disparitions/art ... _3382.html

Je lis, qu'il avait accès à l'essence des choses et ça demande pas mal de réflexions... -apprendre qu'il vivait depuis 1950 du côté de Grignan me touche beaucoup car quel bel endroit pour un poète... Depuis que j'ai découvert le sud j'ai toujours rêvé de vivre en Haute Provence ou dans le Luberon mais c'est resté, hélas, un rêve ... Bon je ne vais pas continuer sur ce ton, il me faut un poème :

L'effraie
La nuit est une grande cité endormie
où le vent souffle... Il est venu de loin jusqu'à
l'asile de ce lit. C'est la minuit de juin.
Tu dors, on m'a mené sur ces bords infinis,
le vent secoue le noisetier. Vient cet appel
qui se rapproche et se retire, on jurerait
une lueur fuyant à travers bois, ou bien
les ombres qui tournoient, dit-on, dans les enfers.
(Cet appel dans la nuit d'été, combien de choses
j'en pourrais dire, et de tes yeux...) Mais ce n'est que
l'oiseau nommé l’effraie qui nous appelle au fond
de ces bois de banlieue. Et déjà notre odeur
est celle de la pourriture au petit jour,
déjà sous notre peau si chaude perce l’os,
tandis que sombrent les étoiles au coin des rues.

(L'Effraie, éd. Gallimard, 1953)

c'est bien pour un début mais j'en trouverai d'autres des poèmes de Jacottet
Pas si facile de trouver sur le web des textes de Ph. Jacottet, Faire partie de la fameuse Pléiade de Gallimard doit avoir ses inconvénients et bien sûr une fauchée dans mon genre ne s'y aventure pas trop. Je comprends pourquoi je ne connaissais pas vraiment cet auteur et aussi pourquoi je ne le connaîtrai pas ! C'est foutu d'avance car en ce moment où bien je trouve les textes en mode gratuit sur le web ou bien je me contente avec ma bibliothèque achetée au temps pendant lequel je gagnais encore ma vie... :(( Je suis devenue hélas une petite vieille trop loin des bibliothèques et qui n'a plus accès qu'à internet et aux livres qui lui restent de son passé... Dommage pour cet auteur peu connu car être un des trois poètes publiés de leur vivant dans la pléiade ça ne mène pas plus loin que les universités ! Ben voilà, quoi...

"Et maintenant, lisons le poème intitulé Lune à l'aube d'été :
Dans l'air de plus en plus clair
scintille encore cette larme
ou faible flamme dans du verre
quand du sommeil des montagnes
monte une vapeur dorée
Demeure ainsi suspendue
sur la balance de l'aube
entre la braise promise

et cette perle perdu

voilà, de quoi passer un moment :

http://www.digi-archives.org/pages/echos/ESM080038.pdf

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Le covid a du bon, coincés comme nous sommes on se remet à fouiller un peu dans nos bibliothèques de grands lecteur et on retrouve des choses oubliées depuis des années. Hier j'ai relu "Les ombres du coeur" de Léonore Fleischer d'après un scénario de William Nicholson, avec deux grands acteurs, Debra Winger et Anthony Hopking. Un très bon film et je colle une critique trouvée sur Babélio mon site préféré :)
https://www.babelio.com/livres/Fleische ... coeur/3786
Si vous rencontrez ce titre, ne passez pas à côté, lisez-le !


Et l'amie prodigieuse de Elena Ferrante vous connaissez ? Non, pas encore ? alors le mercredi soir vers 21 heures sur France
Vous me donnerez des nouvelles ?

https://www.babelio.com/livres/Ferrante ... nce/812075



- et quelques citations :

https://www.dicocitations.com/auteur/10 ... rrante.php

https://www.youtube.com/watch?v=PGZxrkgtooQ


«  Je languissais dans mon lit, frustrée par ma condition de mère de famille et de femme mariée ; tout avenir me semblait prisonnier de la répétition des rites domestiques que ce soit dans la cuisine ou dans le lit conjugal, et ce jusqu’à la mort «

"Quelle est la citation la plus célèbre de Elena Ferrante ?
La plus célèbre citation de Elena Ferrante est : Tu vois ? Dans les contes on fait comme on veut, dans la réalité on fait comme on peut. ."
méchante madame
Architecte
Architecte
Messages : 629
Enregistré le : dim. 30 nov. 2008, 21:39

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message non lu par méchante madame »

Les trois soeurs ?

Bon, il y a celles de Anton Tchekhov et beaucoup d'autres aussi... On ne parle jamais du roman "Les trois frères" et je me demande bien pourquoi, ça me semble interessant ?

https://www.babelio.com/livres/Tchekhov ... oeurs/3806
https://www.lesarchivesduspectacle.net/ ... 212_25.pdf


Georges Seferis

Un vieillard sur le bord du fleuve

Il faut pourtant considérer comment nous avançons ;
Sentir ne suffit pas, ni penser, ni bouger,
Ni exposer son corps aux vieilles meurtrières
Quand l’huile bouillante et le plomb fondu
Creusent les murs de leurs coulées.
Il faut pourtant considérer vers quoi nous avançons,
Non pas comme le veulent notre douleur, nos enfants affamés
Ni le gouffre de l’appel des compagnons de l’autre rive ;
Ni comme le chuchote la veilleuse couleur d’encre d’un hôpital de fortune,
Ou le flamboiement pharmaceutique contre l’oreiller d’un garçon opéré à midi ;
Mais d’une autre façon, peut-être veux-je dire comme
Ce long fleuve qui sort des lacs enfermés au cœur de l’Afrique
Qui fut un dieu jadis, puis devint route et donateur et arbitre et delta,
Qui n’est jamais identique, comme nous l’ont appris les anciens sages,
Et pourtant il reste toujours le même corps, le même lit,
Le même signe,
La même orientation.

Je ne demande rien d’autre que de parler simplement, que cette grâce me soit accordée.
Notre chant, nous l’avons surchargé de tant de musiques
Qu’il s’est englouti peu à peu
Et nous avons tellement enjolivé notre art
Que son visage s’est noyé dans les dorures.
Et il est temps de dire les quelque paroles
Que nous avons à dire : demain notre âme hisse la voile.
Si la souffrance est humaine, nous ne sommes pas hommes pour souffrir seulement ;
Et c’est pourquoi, ces derniers jours, je pense tellement au grand fleuve,
A cette signification qui avance parmi les plantes et les herbes,
Les animaux qui paissent et se désaltèrent, les hommes qui sèment et qui moissonnent
Parmi les grands tombeaux et les petites maisons des morts,
Ce courant qui suit sa route et n’est pas tellement différent du sang des hommes,
Ni des yeux des hommes lorsqu’ils regardent au loin sans éprouver de crainte dans le fond de leur cœur,
Sans cette angoisse journalière pour les petites choses ni même pour les grandes,
Quand ils regardent loin comme le marcheur
Dont la coutume est de se guider sur les étoiles
Et non comme nous, l’autre jour, qui regardions, derrière la grille,
Le jardin clos de la maison arabe endormie,
Le frais petit jardin changer de forme, grandir et s’amenuiser,
Changeant nous aussi, tandis que nous regardions
La forme de notre désir et celle de notre cœur
En plein midi, nous, pâte patiente d’un univers
Qui nous pousse et nous façonne,
Prisonniers des filets chatoyants d’une vie qui fut juste et devint cendre
Et s’engloutit dans les sables,
Ne laissant plus derrière elle
Que l’indéfinissable, le vertigineux balancement d’un très haut palmier.

Georges Séféris, Le Caire, 20 juin 1942,
traduit par Jacques Lacarrière et Egérie Mavraki,
Poèmes 1933-1955, Ed. Gallimard.

rd au bord du fleuve, dans: Journal de bord (Héros-Limite, 2011)
méchante madame
Architecte
Architecte
Messages : 629
Enregistré le : dim. 30 nov. 2008, 21:39

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message non lu par méchante madame »

Olav H. Hauge

Ne viens pas avec toute la vérité,
ne viens pas avec l’océan pour ma soif,
ne viens pas avec le ciel quand
je demande une lampe,
viens avec une étincelle,
de la rosée,
un flocon,
comme les oiseaux emportent
des gouttelettes après le bain
et le vent un grain de sel.

" Né en 1908 à Ulvik et mort en 1994 dans la même commune. Il a vécu toute sa vie à Ulvik, un village situé au cœur du Hardanger où il exerçait la profession de jardinier et où il dirigeait un petit verger.
Il a été fortement inspiré par la poésie chinoise. D'une forme classique à ses débuts la poésie d'Hauge s'est progressivement affranchie de tous les codes, il a été un important rénovateur de la poésie norvégienne. Son oeuvre a été traduite dans une trentaine de langues."

https://www.larevuedesressources.org/Nord-profond.html




------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Voilà une histoire de Jean Louis Hue, Dernières nouvelles du père Noël, enfin pas vraiment car ce livre de JeanLouis Hue a paru en 1987 chez Grasset et il a obtenu le Goncourt de la nouvelle
Il n'a cependant pas pris une ride et est toujours aussi amusant à lire bien que très documenté
https://www.payot.ch/Detail/9782246400899
méchante madame
Architecte
Architecte
Messages : 629
Enregistré le : dim. 30 nov. 2008, 21:39

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message non lu par méchante madame »

Et un peu de littérature suisse en attendant Noël mais à part ça il n'Y aura pas grand chose de la méchante madame car elle n'a pas le moral et n'amusera pas les troupes... qu'on se le dise ! :roll: il y en a un qui sefout bien de tout ça ici ---

http://asautsetagambades.hautetfort.com ... re-suisse/

https://www.babelio.com/livres/Agee-Lou ... mes/950091 Louons maintenant les grands hommes[/color][/size]

et les femmes célèbres : Alice Toklas :
https://www.zeweed.com/un-gouter-au-pay ... .%20Toklas.

https://en.wikipedia.org/wiki/Alice_B._Toklas

https://groovyhistory.com/i-love-you-al ... wnie-queen
méchante madame
Architecte
Architecte
Messages : 629
Enregistré le : dim. 30 nov. 2008, 21:39

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message non lu par méchante madame »

Retour en Espagne avec Juan Ramon Jimenez et Platero et moi

https://ddd.uab.cat/pub/poncom/2012/199 ... inique.pdf
méchante madame
Architecte
Architecte
Messages : 629
Enregistré le : dim. 30 nov. 2008, 21:39

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message non lu par méchante madame »

ça me fait mal au coeur de revoir ce qu'est devenu mon ancien jardin mais bon...
ThierryC
Administrateur
Administrateur
Messages : 922
Enregistré le : ven. 16 janv. 2009, 14:03
Localisation : Au soleil

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message non lu par ThierryC »

Comment ça votre ancien jardin ? Vous avez déménagé ? :shock:
Appropriez-vous la signature du Monde en Chantier

Image
méchante madame
Architecte
Architecte
Messages : 629
Enregistré le : dim. 30 nov. 2008, 21:39

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message non lu par méchante madame »

oui, je déménage ! -et ça se voit car ce coin sans mes bons soins va retourner à la nature profonde... Pour le moment je déménage mes plantes... et bientôt je quitte un coin où j'ai vécu assez longtemps pour y voir revenir un peu de nature. Les temps changent et il n'y aura bientôt plus de petits jardiniers,alors attendons de voir ce que ça donnera ? Je vous donnerai des nouvelles... :)

-en fait je me préocupe surtout en ce moment de réhabiliter le jardin de ma soeur qui en avait bien besoin et aussi j'avais bien besoin d'occupation pour me soutenir dans l'effroyable période que nous devons vivre en ce moment... - à propos il y a un blog que je viens de trouver- Le jardin de ma soeur- oui le titre et déjà occupé- et je vous conseille de le lire car c'est bien... Pour en revenir au présent de nos vies je trouve qu'il n^y a vraiment pas de quoi se réjouir même si tout le monde fait semblant que tout va bien, que c'est le beau temps des vacances et qu'il est temps de réserver, que les ucrainiens, j'allais écrire ces imbéciles d'ucrainiens, qui s'enlisent dans leur guerre en suppliant qu'on les aide à reconstruire dès que le désastre sera total (quel programme) ! C'est bon, j'en ai assez dit pour ce jour :( à+

PS: toutes les photos de mon ancien jardin son sur ce site et elle sont pas mal, j'avais réusis à créer un joili petit coin dans mon coin du monde...
méchante madame
Architecte
Architecte
Messages : 629
Enregistré le : dim. 30 nov. 2008, 21:39

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message non lu par méchante madame »

- vous. vous croyez qu'ils vont encore s'étriper longtemps les russes et le ukraigniens ? Avec des milliers de morts tous les jours on ne devrait plus attendre longtemps la disparition de ce pays ?
ThierryC
Administrateur
Administrateur
Messages : 922
Enregistré le : ven. 16 janv. 2009, 14:03
Localisation : Au soleil

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message non lu par ThierryC »

Eh bien je vous souhaite d'être bien là où vous allez... et aussi de faire un joli jardin à votre soeur. :clap:
vous croyez qu'ils vont encore s'étriper longtemps les russes et le ukraigniens ?
Je pense que ça pourrait même se répandre, Poutine est devenu complètement cinglé, ivre de pouvoir et d'admiration de Staline. Ca continuera donc jusqu'à ce qu'il meure.
ces imbéciles d'ucrainiens, qui s'enlisent dans leur guerre en suppliant qu'on les aide à reconstruire dès que le désastre sera total (
En même temps, c'est nous, enfin, les américains, qui sont à l'origine de cette guerre et nous on soutient, que dis-je, on adule, on vénère, on sert, les américains... il faut assumer maintenant.
Appropriez-vous la signature du Monde en Chantier

Image
méchante madame
Architecte
Architecte
Messages : 629
Enregistré le : dim. 30 nov. 2008, 21:39

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message non lu par méchante madame »

oui c'est nous et les américains mais rien n'oblige les ukrainiens de nous singer et pourtant c'est bien ce qu'ils voudraient, faire partie de notre monde ?
En tous cas c'est pas gai de participer à ce monde...
J'en ai plus que marre et je ne vois rien d'intéressant à quoi me raccrocher... Vous faites quoi vous, pour vous distraire ? :mrgreen:
méchante madame
Architecte
Architecte
Messages : 629
Enregistré le : dim. 30 nov. 2008, 21:39

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message non lu par méchante madame »

J'ai regardé une emission sur les Cevennes car c'est un coin que je connais un peu et que j'aime bien. Quand il pleut faut vraiment se cramponer dans mon coin du monde car on y deviendrait vite suicidaire...
méchante madame
Architecte
Architecte
Messages : 629
Enregistré le : dim. 30 nov. 2008, 21:39

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message non lu par méchante madame »

oui, comme toujours c'est pas la peine de penser ne serait-ce que deux minutes qu'on aura une réponse :( faut oublier...
ThierryC
Administrateur
Administrateur
Messages : 922
Enregistré le : ven. 16 janv. 2009, 14:03
Localisation : Au soleil

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message non lu par ThierryC »

Vous faites quoi vous, pour vous distraire ?
Je réponds à vos commentaires... :mrgreen:
comme toujours c'est pas la peine de penser ne serait-ce que deux minutes qu'on aura une réponse
Ca pourrait venir, puisque le forum va devenir un espace de travail. Je reviens de Paris où j'ai assisté à une assemblée qui a parfaitement accueilli l'idée.
Appropriez-vous la signature du Monde en Chantier

Image
méchante madame
Architecte
Architecte
Messages : 629
Enregistré le : dim. 30 nov. 2008, 21:39

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message non lu par méchante madame »

c'est pas vrai, vous êtes allé à Paris ? Veinard, va ... :) et en plus vous y avez trouvé des gens qui veulent venir sur le chantier ? Encore des qui ne savent pas où aller en vacances... :)
méchante madame
Architecte
Architecte
Messages : 629
Enregistré le : dim. 30 nov. 2008, 21:39

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message non lu par méchante madame »

on pourrait changer de sujet ? L' alimentaire par exemple ? Vous en êtes où vous tous sur ce sujet ? Perso je vous avouerai que j'y suis depuis déjà au moins depuis deux ans... Qui dit mieux ? mm - et je sais que je sais encore baisser mes exigences, c'est pourquoi je me suis attelée à réinventer un nouveau jardin...
méchante madame
Architecte
Architecte
Messages : 629
Enregistré le : dim. 30 nov. 2008, 21:39

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message non lu par méchante madame »

si vous cherchez un homme admirable à admirer, en voilà un...

https://www.msn.com/fr-ch/actualite/oth ... 0ca91fadf5
ThierryC
Administrateur
Administrateur
Messages : 922
Enregistré le : ven. 16 janv. 2009, 14:03
Localisation : Au soleil

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message non lu par ThierryC »

Vous en êtes où vous tous sur ce sujet ?
A me gaver de sucre pour prouver aux médecins que je ne suis pas diabétique. Et j'ai raison, puisque j'ai arrêté tous les médicaments et je vais très bien, ainsi que ma glycémie. :mrgreen:

J'ai toujours dis que je pensais qu'au moins le tiers des diabétiques du monde ne le sont pas. Quand j'ai dis à un ami en visioconférence que j'avais arrêté la Metformine, quelques semaines plus tard il m'a dit que quand il m'a entendu lui dire que je l'avais arrêtée, il avait fait de même. Depuis il va très bien aussi, parce que la Metformine a des effets secondaires vraiment désagréables et en plus des tas de gens se la font prescrire inutilement.
si vous cherchez un homme admirable à admirer, en voilà un...
Impossible, avec moi-même j'ai déjà tout ce qu'il faut pour admirer. :mrgreen:
Appropriez-vous la signature du Monde en Chantier

Image
méchante madame
Architecte
Architecte
Messages : 629
Enregistré le : dim. 30 nov. 2008, 21:39

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message non lu par méchante madame »

se gaver de sucre pour prouver que la medformine ne sert à rien ? Vous avez vraiment du temps à perdre... :)) Il s'en fiche votre médecin, votre santé c'est avant tout votre problème... n'importe quoi...
ThierryC
Administrateur
Administrateur
Messages : 922
Enregistré le : ven. 16 janv. 2009, 14:03
Localisation : Au soleil

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message non lu par ThierryC »

Non, les médecins ne s'en fichent pas, parce que c'est eux qui ont décidé de quoi ils allaient se préoccuper contradictoirement avec mon avis. Mais si je veux obtenir ce que je veux, je dois répondre à la doxa imposée par la mafia médicale.
Appropriez-vous la signature du Monde en Chantier

Image
méchante madame
Architecte
Architecte
Messages : 629
Enregistré le : dim. 30 nov. 2008, 21:39

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message non lu par méchante madame »

c'est vraiment le bon fil pour poster votre réponse, poster n'importe quoi... :) personne n'est obligé de se soigner, seulement je veux
quand même vous dire que si vous aviez connus autant de diabétiques avec des gros problèmes comme beaucoup de ceux que j'ai soigné il y a plus de quarante ans, vous seriez content de savoir comme le diabête est bien mieux soigné de nos jours... Vous faites quoi comme gros caprices ? vous êtes dépendant au sucre ?
méchante madame
Architecte
Architecte
Messages : 629
Enregistré le : dim. 30 nov. 2008, 21:39

Re: Le tout et le n'importe quoi de la lecture au jardin

Message non lu par méchante madame »

Maintenant c'est plus seulement les bombes c'est la famine comme au début du 20ème :

https://www.msn.com/fr-ch/actualite/oth ... c397418438
Répondre